Une invention ingénieuse : des tours de glace en plein désert sauvent les agriculteurs des effets du changement climatique

La région désertique du Ladakh se trouve à un endroit assez spécial, entre les deux plus hautes chaînes de montagnes dans le monde, l’Himalaya et le Kunlun. Le climat est extrêmement aride avec des vastes variations des températures, des torrides durant la journée à des chutes bien en dessous de zéro durant la nuit. Le climat ressemble un peu à celui qu’on trouvera sur une planète rocheuse sans atmosphère. Les habitants disent que c’est le seul endroit au monde où un homme, assis au soleil avec ses pieds à l’ombre, peut souffrir d’un coup de chaleur et de gelures en même temps.

Ces conditions extrêmes n’ont pas empêché les humains d’y vivre. Les précipitations sont très rares dans ces terres, mais les peuples autochtones ont trouvé des manières d’irriguer leurs terres agricoles à l’aide de l’eau générée par la fonte des glaciers. Malheureusement, le changement climatique est en train de perturber l’équilibre fragile duquel la survie de ces gens dépend.  Les scientifiques estiment que les glaciers de l’Himalaya reculent le plus rapidement de tous les glaciers du monde. Les glaciers libèrent moins d’eau durant le printemps et beaucoup plus durant l’été, ce qui fait qu’ils se rétrécissement d’avantage. Le cycle est perturbé et le changement climatique laisse les agriculteurs sans eau durant les mois d’avril et de mai qui sont absolument cruciaux pour la plantation.

Un ingénieur local, Sonam Wangchuk a trouvé un remède extrêmement simple, mais presque miraculeux à ce problème. Il voulait combattre ce déficit en recueillant l’eau qui serait perdue à cause de la fonte et de l’évaporation durant les mois froids et la garder stockée jusqu’au printemps quand les agriculteurs en ont le plus besoin. Les peuples autochtones avaient déjà développé des méthodes pour conserver la glace, ils coupaient des morceaux de glace durant l’hiver et les stockaient en haute altitude pour créer un approvisionnement d’eau supplémentaire.  Son inspiration lui est venue quand il a observé des morceaux de glace sous un pont au mois de mai. Il s’est rendu compte que la glace peut ‘survivre’ même a basse altitude si elle est protégée des rayons du soleil.

Pendant des années il a cherché des solutions avant qu’il a réussi à créer son premier prototype de ‘stūpa de glace‘ un cône de glace qu’il a nommé d’après les monuments sacrés traditionnels. La structure est ingénieuse, la forme conique permet à la glace de protéger le reste de la glace de la lumière. Il n’utilise que des barres en métal et des tuyaux qui transfèrent l’eau qui fond vers des réservoirs artificiels cachés à l’ombre. Il n’utilise pas d’électricité !  Le secret de son invention se trouve dans la forme de la construction, explique l’ingénieur :

”La forme conique atteint un point idéal, maximisant le volume de glace qui peut être «cultivé», tout en minimisant la surface exposée à la lumière directe du soleil. Cela signifie qu’il continue à bien fondre au printemps, libérant jusqu’à 5000 litres d’eau chaque jour en la stockant dans le ciel”, dit Wangchuk.

Voici le site officiel du projet. Vous y trouverez des informations supplémentaires ainsi que la possibilité de soutenir l’élargissement du projet avec des donations.

Vous pouvez voir comment la glace s’accumule dans cette vidéo:

Artificial glacier provides fresh water to villagers

Engineers created an artificial glacier that provides fresh water.

Публикувахте от In The Know Innovation в Вторник, 1 май 2018 г.

Sources : theguardian

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *