Un physicien lauréat du prix Nobel a vendu sa médaille pour payer ses factures médicales

Bienvenue aux États-Unis. Un pays extrêmement riche où parfois même les personnes les plus accomplies ne peuvent pas se permettre de payer leurs factures médicales sans se ruiner totalement.

Leon Lederman a reçu un prix Nobel en 1988 pour ses recherches novatrices en physique, dans le cadre des particules subatomiques, les neutrinos. Il a dédié sa vie à la science et au service de l’humanité. Il a enseigné dans plusieurs universités et a participé dans une série de projet internationaux, tels que le CERN.

Malheureusement, en 2011 il a commencé à avoir des troubles de mémoire. Il est décédé le 3 octobre 2018 dans une maison de retraite à Idaho. Le professeur a du vendre sa médaille d’or en 2015 pour le prix de 765,000 dollars afin qu’il puisse payer le prix colossal de ses factures d’hospitalisation. Une journée passée dans un hôpital américain coûte en moyenne 5220 dollars, souvent ces prix astronomiques doivent être payés par les patients. Ce n’est pas une nouvelle, le système d’assurances aux États-Unis, n’est pas fait pour soigner les gens d’une manière efficace, il est fait pour être le plus rentable possible. Les américains dépensent le plus par personne par an, environ 9000 dollars, mais leur espérance de vie les classe seulement à la 31ième place, comparons avec la France qui se trouve à la neuvième place.. Environ 44 millions d’américains n’ont pas d’assurance médicale, et 38 millions ont une assurance qui n’est pas adéquate.

J’utilise l’exemple de Lederman pour illustrer que malgré toute les lacunes de nos systèmes de santé, les pays européens se portent beaucoup mieux. Nous avons en place une série de réglementations qui limitent la capacité des compagnies d’assurance et des producteurs de médicaments de s’enrichir sur nos dos. Nous ne devons pas prendre cette situation pour un acquis absolu qui ne peut pas être remis en question, au contraire. Nous devons être conscients que le système des soins de santé est une partie fondamentale des droits de l’homme et nous devons nous battre pour continuer à l’améliorer. Nos politiciens cherchent constamment à privatiser le maximum possible et nous pouvons nous attendre que le secteur de la santé sera attaqué d’une manière constante durant les années à venir. La population de l’Europe continuera à vieillir et la facture médicale du continent ne cessera de croître.

Face à cette situation, beaucoup de partis continueront à pousser pour la privatisation et la dé-régularisation des soins de santé, sous le prétexte d’une fiscalité responsable et une libéralisation du marche. Donc soyons conscients du fait que nous avons déjà un exemple d’un pays qui a énormément de richesses, mais qui n’arrive pas à fournir des soins de santés adéquats à ses citoyens. Ne faisons pas comme eux, protégeons et développons le système solidaire que nous avons hérité.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques. Je suis loin d'être un expert dans le domaine de la méditation, mais j'aime partager mes expériences personnelles avec vous.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *