Les bains de forêt : médecine préventive japonaise

Nous avons vécu à côté de la nature durant pratiquement toute notre existence sur Terre. Ce n’est que tout récemment que nous avons commencé à nous enfermer dans des villes. Le béton et l’acier sont partout autours de nous et couvrent complètement notre champ de vision. Nous passons des jours, des semaines et parfois des mois sans avoir une expérience dans un environnement vivant.  Un retour à l’origine, à la sensation, au goût et à l’odeur de la nature peut nous aider à nous reconnecter à une partie de notre propre essence que nous avons perdue.  Nous nous retrouvons éloignés de la nature et maintenant nous devons tenter de rétablir notre lien avec le monde naturel.  Au Japon où la vie moderne a pris le dessus, les gens cherchent intensivement une manière de se sentir à nouveau immergés dans la nature. La technique ‘Shinrin Yoku‘, ce qui veut littéralement dire ‘Bains de forêt’, devient de plus en plus populaire de nos jours.

Beaucoup de cultures reconnaissent les effets positives liés au temps que nous passons dans la nature, mais au Japon cette connaissance se trouve au milieu de la médecine préventive.  Mais en quoi est-ce que Shinrin Yoku est différent du trekking ou d’une randonnée? Le but de la randonnée c’est d’atteindre un endroit précis. Les bénéfices de la marche sont innombrables, mais ici nous parlons de quelque chose de différent. Oui il s’agit essentiellement d’une promenade, mais celle ci va être immersive et faite dans l’objectif d’ouvrir tous les sens à ce que la forêt peut nous offrir.   Les participants dirigent leurs consciences vers le détail, vers les petites sensations. Le Shinrin-yoku ressemble beaucoup plus au yoga et à la méditation qu’au sport. L’attitude mentale durant le bain de forêt est la partie centrale de cette technique, la promenade est là juste pour faciliter notre immersion.

Une étude de 2010 ,utilisant des données provenant d’expériences menées dans 24 forêts à travers le Japon, a révélé que les sujets qui ont participé aux bains de forêt ont eu une pression artérielle plus faible par rapport à ceux qui ont fait des promenades dans la ville. D’autres études japonaises ont été menée sur cette pratique et elles ont démontré une amélioration du système immunitaire une diminution du taux de glucose. Le plus grand avantage qui a été mesuré est une réduction des concentrations de cortisol  (l’hormone du stress). Cette différence hormonale peut expliquer le bien-être que les pratiquants ressentent.

Les bains de forêts vous aideront à sortir plus souvent dans la nature et vous donneront l’occasion de passer du temps loin du bruit de la ville et des médias. A cette fin je vous recommande vivement d’éteindre vos téléphones pendant la pratique et de vous immerger dans l’univers de la forêt. Soyez attentifs à vos pensés et ne les laissez pas vous distraire  du moment présent, de l’expérience de la forêt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *