Voici certains jobs surprenants que les robots nous ont déjà volés

L’automatisation est déjà arrivé beaucoup plus loin que ce que la plupart des gens s’imaginent. Le progrès réalisé dans les derniers 10 ans est considérable et la tendance continue à se développer à grande vitesse. L’intelligence artificielle couplée aux améliorations de la robotique ont ouvert de nouveaux horizons aux machines. Est-ce que les robots vont rendre vos qualifications obsolètes? Voici quelques exemples qui vous donneront une idée de la situation:

Barmans :

Si vous allez à bord de la croisière Royal Caribbean, vous pouvez constater que votre cocktail fruité sera préparé par un barman robot. Ces robots peuvent faire deux boissons par minute, jusqu’à 1000 par jour. De plus, alors que le barman dans le bar au coin de la rue sera assez distrait pour se tromper de la recette ou des proportions, le robot barman ne fera aucune erreur. Vous avez l’option de choisir un des cocktails sur la liste ou de personnaliser votre boisson comme bon vous semble. Le robot est capable de faire environ 65 boissons avant qu’il doit être rechargé par un humain. Il est peut être un peu moins charmant, mais très efficace !

Soldats:

C’est sans doute une des applications de l’automatisation qui nous fait le plus peur, mais les robots pourraient remplacer un quart de tous les soldats de combat de États-Unis d’ici 2030, selon les déclarations faites par un général de l’armée américaine. Les robots peuvent occuper pratiquement n’importe quel poste, de la neutralisation des mines jusqu’au combat de première ligne. Inutile de dire que les robots pourront tirer avec une extrême précision et seront beaucoup plus efficaces machines  à tuer que les humains. Évidement, tout cela fait peur…

Pharmaciens :

À  San Francisco, à la pharmacie de l’Université de Californie, ce n’est pas un humain qui se charge des prescriptions, c’est un robot. Des ordinateurs reçoivent les paquets de prescriptions et des robots et les dispensent. Au cours de sa première phase d’opération, l’université affirme qu’il n’y a eu aucune erreur dans les 350 000 doses que le robot a remplies. De plus, la capacité analytique des robots leur permet de faire leur travail mieux qu’un humains. En ayant accès à l’historique du patient, le robot peut s’assurer qu’un médicament ne va pas interagir avec un autre que le patient est déjà en train de prendre.

Journalistes :

Les journalistes devraient aussi se poser des questions quant à leur futur professionnel, les robot pourraient bientôt prendre leur travail. L’intelligence artificielle est déjà capable de rédiger des articles d’une manière impressionnante. S’il s’agit d’articles qui incluent beaucoup de chiffres, comme c’est le cas dans les domaines des finances et du sport, les robots ont déjà des avantages. Les journaux sont impatients d’implémenter ces nouvelles technologies car elles permettent de faire beaucoup d’économies et donnent la possibilité d’étendre l’influence des journaux sur les réseaux sociaux. The Washington Post a utilisé le logiciel Heliograf, qui en 2016 a rédigé plus que 500 articles pratiquement sans intervention humaine et a généré plus de 500 000 cliques pour la compagnie.

Avocats et techniciens juridiques :

Des clients paient des millions pour que des avocats et des parajuristes fassent du travail que des robots peuvent faire déjà faire mieux: à savoir ‘l’examen de documents’, dans lequel des personnes qualifiés inspectent des centaines de documents à la recherche de mentions de certains mots, objets ou concepts. Une compagnie basée à Silicon Valley, offre ce service sans faire recours à la main d’œuvre humaine. Les robots, contrairement aux humains, ne se fatiguent pas et sont donc souvent mieux équipés pour effectuer ce genre de tâches.

Constructeurs :

La société australienne Fastbrick Robotics a développé un robot, le Hadrian X, qui peut mettre 1 000 briques en une heure – une tâche qui prendraient le temps de deux ouvriers humains pour la grande partie d’une journée.

Dans un rapport récent, le Forum Économique Mondial a prédit que l’automatisation entraînerait une perte de plus de 5 millions d’emplois dans 15 pays développés d’ici 2020. Une autre étude, menée par l’Organisation Internationale du Travail, indique que jusqu’à 137 millions de travailleurs à travers le Cambodge, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam – environ 56% de la main-d’œuvre totale de ces pays – risquent de se faire remplacer par des robots. Si nous n’adoptons pas de mesures urgentes et innovatrices, les conséquences sur l’économie peuvent être dramatiques. Lisez plus sur la question dans cet article.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *