Pourquoi nous sommes des conformistes et comment nous pouvons quitter le troupeau…

Des études suggèrent que notre cerveau est apaisé par la conformité et voit la désapprobation sociale comme un danger, ce qui rend l’acte de se conformer plus agréable. Au lieu de nous laisser aller sur l’élan de la conformité, nous devons rester conscients des ces mécanismes psychologiques et faire des choix plutôt que de suivre aveuglement.

Nous savons que les gens peuvent faire des actes abominables s’ils agissent sous une pression sociale extraordinaire. Depuis un moment nous avons appris que cette pression ne doit pas être si extraordinaire que ça En fait, il se peut que ça ne soit pas vécu comme une pression sous laquelle on se plie mais plutôt un soulagement vers lequel nous allons.  Les êtres humains sont des animaux de troupeau et dans l’histoire de notre espèce nous avons survécu que dans des groupes hautement coordonnés. Nous avons évolué pour recueillir des indices sociaux, afin de coordonner et aligner notre comportement avec ceux qui nous entourent. Des recherches récentes ont démontré que la désapprobation sociale active des circuits de danger et stress du cerveau, alors que la conformité a un effet apaisant. Dans certains cas, nous nous conformons aux attentes du groupe afin d’éviter d’avoir l’air stupide. Cette tendance peut devenir particulièrement forte dans des situations où nous ne savons pas très bien comment agir ou où que le contexte de la situation est ambiguë.

La conformité est omniprésente dans nos relations sociales: école, travail, famille etc… Parfois, nous sommes conscients de notre comportement, mais dans de nombreux cas nous agissons sans beaucoup de réflexion ou introspectionCertaines des expériences les plus connues sur la psychologie de la conformité nous démontrent que la plupart des gens vont se conformer au groupe, même quand ils savent très bien que le groupe n’a pas raison.

Voici une vidéo d’une expérience récente qui nous montre à quel point nous pouvons nous conformer sans poser de questions. Le niveau de conformité est vraiment hallucinant !

L’expérience d’Asch est une des expériences les plus connues de la psychologie de la conformité. Elle a démontré le pouvoir du conformisme que le groupe exerce sur les décisions d’un individu.
Tous les participants de l’expérience étaient complices avec l’expérimentateur, sauf un qui était le sujet. Si vous n’avez jamais entendu parler de cette expérience je vous conseille vivement de regarder ce court reportage:

Apprendre à travers l’observation n’est pas mauvais en soi, le problème réside dans notre volonté excessive de faire confiance à des informations que nous n’avons pas du tout examiné.  Quand nous imitons une autre personne et nous nous conformons à leur comportement ce n’est pas parce qu’elle est forcement en train de faire ‘la bonne chose’ dans cette situation, mais qu’elle semble savoir faire la bonne chose. Plutôt que de nous lancer dans une évaluation critique et rationnelle, nos instincts nous poussent à évaluer le comportement à un niveau émotionnel. La grande majorité d’entre nous vont regarder si la personne a l’air de savoir ce qu’elle fait et ne vont pas examiner les propos d’une manière critique.  Les marchands et les politiciens sont très au courant de ce fait et ils l’utilisent constamment. A la place de se concentrer sur la qualité de leurs produits ou leurs propos ils vont se concentrer sur l’emballage et l’idéologie pour pousser les gens à se conformer à leurs objectifs. 

Se conformer est quelque chose de naturel et réconfortant et ce n’est pas un comportement que nous pouvons ou devons éliminer complètement. Il y aura beaucoup de situations dans notre vie ou nous allons choisir de nous conformer au groupe et ça sera la bonne chose à faire pour notre sécurité ou santé par exemple. Mais ceci dit, nos instincts ne sont pas toujours justes et il est crucial que nous évaluons le comportement que nous avons envie de suivre avant de nous mettre à l’acte.  Beaucoup de comportements que la société nous a appris depuis le plus jeune age vont à l’encontre de nos intérêts personnels et même contre les intérêt du groupe. 

Comment sortir du conformisme?

Nous avons vu que notre cerveau est prédisposé à se conformer avec le groupe et de plus nous avons de fortes pressions sociales qui cherchent à encadrer nos comportements et croyances. Je vous propose une solution à deux simples pas qui vous donnera peut être une idée comment vous pouvez identifier et combattre la conformité excessive.

La première chose à faire pour résoudre n’importe quel problème c’est de devenir conscient de son existence. Si vous voulez profiter de votre vie vous devez agir différemment de la plupart de gens. C’est impossible de vivre une vie florissante et enrichissante si nous commettons l’erreur de suivre le troupeau à chaque pas, sinon les gens seraient déjà heureux avec leurs familles, travaux et accomplissements. Nous voyons tous que ce n’est largement pas le cas dans la réalité.  Nous devons cesser de faire les choses simplement parce que les autres font la même chose. Ça parait trop simple, mais c’est crucial  de cibler le comportement indésirable qui est dans ce cas-là: faire ce que les autres attendent de nous.


La deuxième chose à faire c’est d’identifier la cause de notre conformisme et ça c’est généralement la peur d’ostracisme ou la peur d’abandon. Nous avons peur que si nous agissons comme nous le souhaitons nous serons rejetés par la société ou les gens qui nous entourent. Nous choisissons de supprimer ce qui nous rend uniques et ceci nous rend misérables. La manière de combattre n’importe quelle peur est la même : nous devons nous exposer au comportement qui nous effraye et nous devons apprendre à notre cerveau à travers l’expérience que la peur n’était pas fondée. Ce  qui arrive quand nous nous exposons à nos peurs, c’est que nous nous habituons peu à peu. Plus nous nous exposons à nos craintes, moins nous craignons!

Je vous invite de regarder ce magnifique court-métrage qui touche le sujet de la conformité et de la banalité de la vie d’une manière particulièrement émouvante : ‘Un magnifique court-métrage nous rappelle que le conformisme n’est pas notre nature

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de L’univers est en Nous et vous recevrez une fois par semaine un message avec les publications les plus intéressantes de la semaine. Suivez ce lien , l’inscription vous prendre littéralement quelques secondes : http://luniversestennous.com/newsletter/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *