Les Vikings ont rasé les forêts, les islandais commencent à les replanter

Si vous avez voyagé en Islande, ou si vous avez vu des photos du pays, vous avez sans doute remarqué que la beauté emblématique de ce pays c’est son paysage aride et surnaturel.  Des glaciers, des volcans et des vallons qui s’étirent sur le long de cet l’île. Et si vous regardez les photos, vous remarquerez sans doute une chose, il n’y a pas d’arbres.  On pourrait croire que la nature de l’Islande est directement liée à son emplacement et au climat, mais en réalité, ça a beaucoup plus à voir avec les Vikings.

Quand les premiers humains sont arrivés au 9ème siècle, la forêt couvrait environ 40 % du pays. Et puis, vous pouvez devinez ce qui s’est passé… Comme c’est le cas dans presque tous les endroits du monde, les humains ont détruit la forêt. Les Vikings n’avaient pas une compréhension sur les dangers de la déforestation, et inutile à dire, ils n’avaient pas conscience des conséquences de leurs actions sur le long terme. Les arbres ont été coupé pour faire place aux pâturages, et le bois a été utilisé pour chauffer leurs maisons. L’érosion des sols a été exacerbée par le surpâturage et le les dégâts additionnels causés par les cendres volcaniques. La dégradation de l’environnement a donc continué pendant plus de mille ans. 

Aujourd’hui, les islandais ont décidé de prendre leur avenir en main et de défaire l’héritage que les Vikings ont laissé derrière eux. La seule espèce forestière que l’Islande connaissait était le bouleau pubescent. Les efforts de reforestation durant les dernières 50 années étaient donc concentrés sur la propagation de cette espèce. L’Islande a réussi à passer de 1% de couverture forestière à seulement 2% dans ce laps de temps. L’espèce originaire a eu du mal à prospérer, et un demi-siècle plus tard, ces arbres sont en train de mourir. La raison? Le changement climatique.

Le Service islandais des forêts a donc décidé de prendre une mesure qui est encore controversée dans le monde de la gestion des forêts, l’introduction des espèces non-indigènes dans l’écosystème. Les autorités ont commencé à importer une séries d’espèces qui proviennent de l’Alaska. Et selon le directeur du Service islandais des forêts, Þröstur Eysteinsson, ”les forêts se développent mieux que quiconque ne le pensait”. ”Voir grandir la forêt, voir que nous faisons du bien, c’est très gratifiant.» a dit Þröstur. L’objectif de la stratégie de l’Islande est d’atteindre 12 % de couverture forestière d’ici 2100.

La pays a une petite population, mais ses émissions des gaz à effet de serre par habitant sont assez importantes. La reforestation leur permettrait de se rapprocher aux objectifs climatiques que le pays s’est fixé dans le cadre des Accords de Paris.

 

  1. André Jalbert

    Bravo vous êtes génial
    J’aimerais bien voir la forêt actuelle et la forêt en progression du à cette reforestation SVP , merci

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *