Le premier pont en béton créé par imprimante. Voici comment et pourquoi.

Les Pays-Bas ont officiellement ouvert le premier pont au monde, qui a été construit par une imprimante 3D. Elle a pris 3 mois pour compléter la construction de la structure qui fait 8 mètres de long et 3,5 mètres de large. Situé près de la ville de Gemert, le pont s’étend sur un canal d’eau et relie deux voies. Le pont qui est conçu principalement pour les cyclistes peut sans risque supporter le poids de deux tonnes. Sa stabilité est assurée par des modules précontraints en béton armé qui étaient imprimés couche par couche avec une précision impressionante. Le pont compte environ 800 couches.
« Le pont n’est pas très grand, mais il a été imprimé par une imprimante, ce qui le rend unique », a déclaré Saïd Teyla Salet de Université de technologie d’Eindhoven.

Quel intérêt?

Certains se demandent sûrement quel est l’intérêt de créer un robot complexe qui sert à faire quelque chose que nous savons déjà faire nous-mêmes. Les avantages de cette technologies sont nombreux. Comme c’est très souvent le cas avec l’automatisation, le fait de replacer les humains par une machine réduit les coûts, surtout à long terme. Les robots sont connus pour leur efficacité et précision et c’est aussi le cas de cette imprimante. Lors de l’utilisation de techniques d’impression 3D, on utilise  moins de béton que ce qui serait nécessaire lors de la coulée dans une forme conventionnelle. Les scientifiques expliquent sur le site officiel:  “l’imprimante ne met du béton que là où c’est nécessaire“. Ceci est une très bonne nouvelle car la production de béton coûte énormément à l’environnement à cause de la demande de sable qui ne cesse de croître.  Vous pouvez voir une vidéo de la production du pont ici.
«Moins de ressources sont nécessaires et il y a beaucoup moins de déchets», explique Shimel le chef du projet.
Cette imprimante a souligné les avantages environnementaux que l’impression 3D et la robotisation en général présentent. Pendant ce temps, une autre société néerlandaise appelée MX3D a récemment commencé à imprimer un pont en acier inoxydable. Dans le cas de ce pont l’imprimante construit le pont pratiquement toute seule et fait le travail sur place. Jusqu’à présent, un tiers a été construit. Ses créateurs chercheront à terminer d’ici mars 2018.  Après les Etats-Unis et la Chine,  Les Pays-Bas sont le troisième pays au monde,à travailler sur des structures en béton avec des imprimantes 3D.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *