La vidéo dramatique d’un ours polaire qui meurt de faim sur la terre déglacée

Le photographe Paul Nicklen et des membres du  groupe de conservation Sea Legacy ont témoigné le spectacle déchirant de la mort d’un ours polaire affamé.  Nicklen, un biologiste devenu photographe, a déjà beaucoup d’expérience avec les ours et en a vu plus de 3000 dans le Grand Nord Canadien depuis son enfance. Cependant, il a vu une scène douloureuse qu’il n’avait jamais observé dans sa vie. “Nous étions là à pleurer en train de filmer avec des larmes qui roulaient sur nos joues“, a-t-il dit.

La vidéo qu’il a publié sur les réseaux sociaux le 5 décembre montre l’ours polaire dans un état misérable au bout de sa vie.  Ses muscles sont si atrophiés qu’il arrive à peine à marcher. Ses poils blancs couvrent sa figure squelettique. À la recherche de nourriture, l’ours polaire fouille lentement dans une poubelle  utilisée de façon saisonnière par les pêcheurs inuits. Il n’y a aucun espoir pour cet ours, il ne trouve rien et s’effondre résigné sur le sol.

Nicklen a publié les images dramatiques sur les réseaux sociaux et beaucoup de personnes lui ont demandé pourquoi il n’est pas intervenu pour sauver l’ours. “Bien sûr, cela m’a traversé l’esprit“, a déclaré Nicklen. “Mais ce n’est pas comme si je me promenais avec un pistolet tranquillisant ou 150 kilos de viande de phoque.”

Tout ce que Nicklen pouvait faire c’est d’utiliser sa camera pour partager les images avec le monde entier. Nous entendons souvent que les ours polaires et plein d’autres espèces vont disparaître, mais nous avons rarement l’occasion de voir la réalité qui se cache derrière les titres des articles. Ce sont des animaux qui vivent uniquement dans les régions arctiques, et ils sont parmi les premiers à ressentir les effets du réchauffement des températures. Pendant les mois de l’été, ces énormes mammifères ne mangent presque rien et attendent que la glace de l’Arctique se solidifie pour qu’ils puissent partir à la chasse de phoques.

Quand les scientifiques disent que les ours vont disparaître, je veux que les gens réalisent à quoi cela ressemble: les ours vont mourir de faim“, a déclaré Nicklen. “Voilà à quoi ressemble un ours affamé.” Le photographe a filmé la mort lente et pénible de l’ours parce qu’il ne voulait pas qu’il meure en vain.

Nous ne pouvons pas sauver les animaux sauvages en nous concentrant sur une espèce en particulier, ce n’est pas comme ça que les écosystèmes fonctionnent. Si nous souhaitons sauver les animaux nous devons protéger l’environnement dans lequel ils habitent. Les ours polaires sont un exemple emblématique de la disparition des espèces à cause de l’activité humaine, mais ils sont loin d’être la seule espèce qui en souffre. Tous les écosystèmes de la planète sont affectés par la destruction, la pollution et le changement climatique. Si nous ne commençons pas à voir les problèmes écologiques comme notre plus haute priorité personnelle et collective, nous n’arriverons pas à créer le changement nécessaire.

J’espère que cet ours n’a pas souffert en vain, j’espère que nous allons nous réveiller. Nous avons beaucoup plus de pouvoir que ce que nous imaginons et nous avons la responsabilité de l’utiliser.

Source : nationalgeographic   businessinsider

L’article a été corrigé, la vidéo n’était pas prise le 5 décembre, elle a été publiée le 5 décembre.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques. Je suis loin d'être un expert dans le domaine de la méditation, mais j'aime partager mes expériences personnelles avec vous.

  1. Charlier Marc

    Zéro partages à l’heure actuelle dans l’indifférence générale. C’est trop horrible effectivement. C’est un mammifère, et il y en a tant d’autres des mammifères en danger. Tout le “vivant” partout est en danger et qui sait quel sera le dernier domino à tomber ?

  2. Bourderionnet

    ON PEUT FILMER ET , ENSUITE, DÉPOSER À L’ OURS POLAIRE DE LA NOURRITURE , IL EST AFFAMÉ, ÉPUISÉ, RACHITIQUE .
    ON AURAIT PU LUI REDONNER DES FORCES DURANT QUELQUES JOURS ET IL AURAIT PU , PEUT ÊTRE , RÉCUPÉRÉ…….
    UN MINIMUM ….
    C’ EST UNE CATASTROPHE !

    RESPECTONS ET PROTÉGEONS LA VIE SAUVAGE .

    RESPECT AND PROTECT WILDLIFE
    RESPECT AND PROTECT POLAR BEAR.

  3. Sandy

    Je suis choquée ! Lorsque l’on part en excursion avec un boîtier et objectifs qui font leurs poids, on emmène aussi de quoi se restaurer car la sortie prends un sacrée bout de temps. (Qui n y pense pas en lisant) Même une barre énergétique aurait fait la faire. Je suis une femme et lance a pratiquement 50 mètres. Dans son etat lui envoyé une barre n aurais pas fait de mal mais l issu du film aurait été moins percutant comme tous le pense sauf que les jours suivants, plus de caméra, plus de barre, une mort seul et a l’insu de tous. A réfléchir ! Ce qui prise le coeur, c est de voir une telle merveille s’éteindre alors que comme beaucoup le pense, des ravitaillements sont possibles même si il faut en arriver là. Respect a l’équipe qui a effectué ce tournage. C est pire que tout, car les humains gâchent tout volontairement alors que cet animal subis sans rien demander alors qu’ il est dans sont habitat.

  4. Thibaud

    Je comprends la réaction d’une barre énergisante. Mais… un ours polaire a besoin de 30 ou 40kg de viande par jour pour vivre. Une barre ne servirait à rien. Si ce n’est assimiler une nourriture qui n’est pas faite pour lui, même en petite dose. Etre témoin de ce genre de chose n’est pas chose facile. Et il faut, contrairement à ce que l’on croit, pas mal de courage pour être témoin de ces choses qui nous glissent loin des regards. A coups de pollutions, d’utilisations irraisonnées des ressources de la Terre… on creuse nous-même le lit de notre mort, et pire, celle de nos enfants.
    Merci à ces personnes pour ce film. Grâce à eux, j’espère que les images vont être transmises à travers le monde. Si ce n’est Trump, au moins le reste du monde peut agir. Enfin, je l’espère…
    Avec chacun d’entre vous, juste un partage, comme les centaines que vous faites chaque jour avec les petites étiquettes de phrases bidons… Mais cette fois, utile. Utile pour vous, moi, nous.

    • Stéphanie

      J’ai le coeur et l’âme fendues ce soir au vu de ces images …Respect au caméraman car en effet, assister à ceci doit être vraiment difficile à supporter et svp ne pas juger car en effet, comment sauver un ours quand on a rien sur soi ou si peu? On se sent impuissant ! Donc oui merci de faire suivre cet article et cette vidéo afin que les gens réalisent vraiment les choses ! donc merci à vous d’avoir pu filmer ceci afin que les gens ne soient pas dans l’ignorance et que malgré des images chocs, la si triste vérité soit prise en compte ! je vous invite à regarder le film “le planète blanche”… Des années plus tard, la dernière image me trotte encore dans la tête…Cet ours qui nage, qui nage, dans l’immensité de l’océan, à cause de la fonte des glaces, et qui s’épuise, s’épuise, et ne trouve plus de nourriture… Qu’allons nous laisser sur cette jolie terre??? ELLE NE NOUS APPARTIENT PAS…NOUS LUI APPARTENONS ! Jusqu où ira la bêtise humaine? Comment peut on agir svp? Avez vous des infos, des tuyaux, des adresses afin que l on puisse tenter qq chose? Si tout est possible… Merci de m’informer …

  5. Thierry Robertson

    Il me semble tout d’abord que ce reportage n’a pu être tourné le 5 décembre. En effet, à cette époque de l’année, les environs sont très obscurs. Nous sommes en pleine nuit polaire et le jour arrive aussi vite qu’un simple tour sur soi-même. Mon parrain a été en Islande en été et en hivers dans les années 1970. C’est fou comme le soleil avance à une vitesse digne d’un sprinter du 100 mètres. J’ai lu sur Wikipedia que cette espèce, bien que menacée, pouvait se nourrir aussi d’œufs d’oiseaux. Il faut savoir aussi que l”ours blanc est en semi-hibernation entre fin octobre et mi-mars. Il économise ainsi ses forces.
    Il me semble que cet ours est surtout épuisé et qu’il soit assez vieux. C’est d’ailleurs cela que nous voyons. Un vieil animal fatigué, seul et comme toujours, toute sa vie, solitaire. Avec la lueur de ce jour, il me semble que nous sommes soit au début du printemps (mars – avril) soit au début de l’automne. En effet, les Inuits viennent surtout l’hivers. Les poubelles ne pouvaient qu’être vide. Il est malade et vieux et meurs de faim.
    Bien que la menace soit réelle, soyez gentil d’écrire la vérité car je ne sais même pas si le photographe lui-même est au courant de cette diffusion. Je suis certain qu’il ne se baladait pas le 5 décembre en pleine nuit avec trois tonnes de projecteurs pour reproduire la lumière. Puis on aurait retrouvé l’équipe congelée au printemps (ou mi-février) car même si la planète se réchauffe, il fait assez froid, largement en dessous de zéro mais les occidentaux ont du mal encore à y rester l’hivers… pas les Inuits.
    Désolé de douter de ce reportage faux montage.

  6. Mélanie

    à regarder, à partager, pour que les yeux s’ouvrent, pour qu’on se bouge les doigts du cul, pour cet ours, pour les autres, pour la Vie…

  7. camus dany

    ce reportage fait reflechir les personnes qui ont un cerveau .l’ours blanc est mon animal preferé c’est dramatique ce qui se passe avec le rechauffement climatique .nos petits enfants ne connaitrons pas touts les animaux de la terre ..l’homme detruit tout sur son passage .

  8. Adproto69

    Quel con osé prendre la vidéo sans faire quelque chose…… Ah oui pour le spectacle macabre que cela implique pour faire du sensationnel….. L’excuse de ce connard, il dit ne pas se balader avec 150 kg de viande et un pistolet tranquillisant….. Sauf que quand il u une expédition ces tapettes de reporter sont en lien direct avec garde forestier ou autre services… Au lieu de prendre les images pendant 1h à regarder galèrer ce pauvre ours polaire avec sa caméra de merde, il aurait appeler les secours qui seraient venu avec veto etc…. L’ours sous perf il aurait survécu car encore conscient et son reportage aurait été: sauvetage d’un ours polaire mourrant de faim à cause de l’humanité (histoire d’avoir un titre accrocheur) mais non ce mec est un fi’s de pute et ça me donne la gerbe les opportunistes……

  9. Alexandre

    I just ask ONE type of questions: who of all the people writing sad comments on these pictures will stop:
    1) having 3 (or more) children in a familiy (= pollution …) ?
    2) taking low-cost flights to “discover” the world or having fun anywhere in the world for a low price (= pollution …) ?
    3) having 2 or more cars per family (= pollution …) ?
    4) having fun using stupid electrical devices-toys (= pollution …) ?
    5) using non-renewable objects (plastic bags) (= pollution) ?
    6) eat more and more meat or vegetables coming from the other side of the world (= pollution …) ?

    WHO ???????
    The most likely answer is = NOBODY !!
    SHAME on YOU !

    I still hope , maybe 0.1% of all the people will not do the above 6 questions. But all the others are
    HYPOCRITES !

    Je pose juste UN type de questions: de tous les gens qui écrivent des commentaires attristés sur ces images, qui s’arrêtera:
    1) d’avoir 3 enfants (ou plus) par famille (= pollution …)?
    2) de prendre des vols à bas prix pour “découvrir” le monde ou s’amuser partout dans le monde à moindre prix (= pollution …)?
    3) d’avoir 2 voitures ou plus par famille (= pollution …)?
    4) de s’amuser avec de stupides appareils électriques (= pollution …)?
    5) d’utiliser des objets de matières non renouvelables (sacs en plastique) (= pollution …) ?
    6) manger de plus en plus de viande ou de légumes venants de l’autre bout du monde (= pollution …)?

    QUI ???????
    La réponse la plus probable est = PERSONNE !!
    Honte à vous !

    J’espère encore, peut-être 0,1% de toutes les personnes ne feront pas les 6 questions ci-dessus. Mais tous les autres sont
    HYPOCRITES !

    • Rod

      Comme vous le dites, il est possible d’avoir des sources d’électricité propres 🙂 donc utiliser des gadgets électriques qui nous permettent de nous informer, de travailler ou de passer des bons moments n’est en rien être hypocrite. Choisir un fournisseur d’électricité de centrales hyper polluantes, rouler en 4×4 à essence ou à n’importe quelle voiture au diesel, rouler à 170km/h avec, etc., ça oui.

  10. Folatre

    Les commentaires montrent la quasi impuissance des êtres humains à enrayer la machine infernale de l’extinction du vivant ! La moitié des espèces animales ont déjà disparu de la planète !

  11. SHIMEI

    Le monde est aujourd’hui dans une phase de destruction qu’elle ne peut endiguer rapidement . En attendant de filmer l’agonie d’un être vivant . Car mourir de faim provoque de la souffrance . Il faut prévoir des lieux de ravitaillement pour les êtres vivants . La moitié de la planète est en surstructures en , surbouffe et en surégoisme . Le peuple lui est prêt à partager , mais les gouvernants établissent peu de canaux à utiliser pour y arriver . Ce sont les peuples qui doivent choisir de sortir de l’aliénation mentale dans laquelle on les plonge et décider de ce qu’ils veulent pour eux et leurs enfants demain .Et Vite…Les gens qui ne connaissent pas la vraie vie eux ont toujours le temps .Le mot urgence ils ne connaissent pas ils sont dans une autre dimension…personnelle et intéressée .

  12. Le pro-fête

    Là, j’ai envie de fantasmer sur les sévices que je ferais subir à tous ces stupides détritus qui sortent des lois comme quoi il est illégal de nourrir les ours ou autres animaux. Par exemple je les foutrais en cage sans rien à manger et interdiction aux gens qui viennent regarder ces monstres, de les nourrir et je ferais filmer leur lente agonie par des gens qui eux aussi seraient privés de nourriture.

  13. Indira rien

    Là, j’ai envie de fantasmer sur les sévices que je ferais subir à tous ces stupides détritus qui sortent des lois comme quoi il est illégal de nourrir les ours ou autres animaux. Par exemple je les foutrais en cage sans rien à manger et interdiction aux gens qui viennent regarder ces monstres, de les nourrir et je ferais filmer leur lente agonie par des gens qui eux aussi seraient privés de nourriture.

  14. Lizbeth Despentes

    Pour répondre à Thierry Robertson qui nous ouvre nos yeux d’imbéciles gobant n’importe quoi en nous énumérant des preuves irréfutables comme quoi cette vidéo n’a pu être filmée le 5 décembre, car Monsieur est indéniablement moins con et moins naïf que la plupart d’entre nous, voilà ma réponse : qu’est ce que ça peut foutre que ce soit un ours âgé, qu’on soit au printemps et tout le bazar ???

    Il est peut-être faux de dire que les banquises fondent de manière dramatique et que toute la faune qui la peuplait est en train de disparaître sous nos yeux impuissants et horrifiés ?

    Certains osent encore prétendre qu’il n’y a pas de changement climatique et que de tout temps nous avons eu des périodes de canicule ?

    Où sont passés tous ces ours, pingouins, manchots et autres phoques et lamantins ?
    Comment se fait-il que les océans gagnent les terres entraînant un danger latent et imminent pour les villes situées en dessous du niveau de la mer ainsi que la disparition à terme (court ou moyen) de milliers de petites îles ?

    Mais surtout c’est la puissance émotionnelle qui se dégage de cette image qui est le plus important.

    Voir ce que l’homme fait subir aux animaux pour satisfaire ses petits besoins personnels sans aucune considération pour leur souffrance et leur lente agonie me rend malade d’autant plus que c’est irréversible.

    Et merde, moi je vois un ours décharné, au bout de ses forces, souffrant de faim et de soif dans la plus totale indiffèrence, et voilà un mec qui nous démontre par A + B que c’est une connerie et que cette situation est normale parce qu’il est bien informé, et attention de source sûre !!!

    Et les usines concentrationnaires où l’on entasse les animaux destinés à la consommation de leur naissance jusqu’à leur mort, en passant par les camions de transports où ils sont entassés pêle-mêle et suffocants des jours durant direction l’abattoir, où là encore ils luttent dans un dernier élan de survie subissant les hurlements de souffrance et de peur de leurs semblables jusqu’à ce que vienne leur tour de subir l’assaut final où les plus chanceux mourront du premier coup, mais dont la majorité baigne dans leur sang jusqu’à ce que mort s’en suive ?
    C’est acceptable, c’est normal parce que ça a toujours été ainsi ?

    De quel droit l’homme s’attribue-t-il la suprématie sur les autres êtres vivants justifiant ainsi l’asservissement auquel il contraint l’animal en tous lieux et en tous temps ?

    Ce monde est un monde en putréfaction et il me contraint à une solitude que je n’ai pas choisie car je ne peux plus supporter que chaque jour apporte son lot de nouvelles horreurs que je me sens seule à le ressentir aussi intensément sans rien pouvoir y changer. Je suis saturée de toute cette ignominie qui me rend malade au sens propre.

    FUCK THE WORLD, FUCK HUMAN BEINGS, FUCK NORMALITY AND PUNK FOREVER BECAUSE NO FUTURE IS POSSIBLE.

Leave a Reply to Lizbeth Despentes Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *