La vérité sur les personnes toxiques

On entend souvent parler de ‘personnes toxiques’, mais je ne crois pas que de telles personnes existent vraiment. Je ne dis pas que je n’ai jamais croisé des gens dans ma vie qui agissent d’une manière purement pathologique dans le cadre de leurs relations sociales. Au contraire, j’en ai connu beaucoup. Mais ces connaissances désagréables m’ont appris beaucoup sur moi même et m’ont aidé à améliorer ma manière d’être. Il n’existe pas de personnes toxiques, mais il existe certainement des comportements toxiques : le besoin d’avoir toujours raison, l’insouciance des émotions des autres, le besoin de communiquer à travers la manipulation, le fait d’accuser toujours les autres pour nos propres problèmes etc… Je suis sûr que vous pouvez compléter cette liste.

Je dis que les personnes toxiques n’existent pas, car au fond il s’agit de comportements que nous pouvons qualifier comme toxiques et non pas la personne en tant que telle. Nos comportements sont très souvent dirigés par notre inconscient, ils sont le résultat de notre expérience passée. Nous avons l’impression que nous contrôlons notre vie, mais souvent c’est bien l’inverse. Nos anciennes blessures oubliées se manifestent dans nos paroles, dans nos habitudes, dans notre manière d’être. Quand nous ne sommes pas du tout conscients de ces mécanismes inconscients, quand nous n’avons pas eu l’occasion de travailler sur nos erreurs ou de soigner nos traumatismes passés, ils vont inévitablement venir hanter notre présent. Nos faiblesses, nos insécurités et nos complexes se manifestent d’une manière involontaire dans pratiquement tous les aspects de notre vie. Si nous n’arrivons pas à les identifier consciemment, à accepter certaines réalités désagréables que nous avons vécu, certaines erreurs que nous avons faites, nous allons devenir leur esclave. Ces blessures mal soignées, ou totalement invisibles influencent nos comportements et intoxiquer nos relations sociales.

Et je ne dis pas tout ça pour déresponsabiliser les gens qui polluent vos journées avec leurs attitudes égoïstes, mais plutôt pour vous faire comprendre que nous sommes tous susceptibles d’incorporer des comportements insupportables dans notre communication. C’est beaucoup plus facile de voir ce qui ne va pas avec les autres plutôt que de voir ce qui ne va pas avec nous mêmes. Et puis, quand nous savons que tous ces comportements désagréables ont une cause et se manifestent souvent de manière inconsciente, nous pouvons agir avec plus de compassion face aux personnes négatives dans nos vies. Si ces personnes qu’on qualifie comme toxiques font partie de notre famille ou de nos amis nous sommes en meilleure position de les aider en les sortant du cercle vicieux de la mauvaise communication. Ces personnes ne sont pas vénéneuses par leur nature ou par leur mauvaise volonté, elles sont juste blessées.  La clé se trouve dans la communication.

Certaines personnes ont quelques comportements toxiques, d’autres personnes n’ont jamais eu l’occasion de se remettre en question, ou n’ont jamais pris la peine de le faire. Vous n’êtes pas là pour les ‘sauver’, ni pour les soigner, mais vous êtes là pour communiquer avec eux d’une manière honnête. Souvent nous n’arrivons pas à identifier les comportements qui nous dérangent et même si nous les avons identifiés nous avons du mal à exprimer le fait qu’elles nous dérangent, alors que c’est absolument nécessaire.  Si nous n’arrivons pas à communiquer, la situation ne va que s’empirer. Évidement, la communication peut être beaucoup plus difficile si cette personne se trouve dans votre lieu de travail par exemple, et d’avantage plus difficile si c’est votre patron qui vous pollue la vie.

Quoi qu’il en soit nous ne devons pas être esclaves de nos comportements et de nos habitudes, nous pouvons les changer, mais pour le faire, nous devons d’abord en devenir conscients. Communiquons d’une manière honnête avec les gens qui comptent pour nous, et soyons honnêtes avec nous-mêmes.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *