La crise environnementale me fait peur… Que faire?

Les problèmes et les défis de notre époque moderne sont sans précédent dans l’histoire. Pendant la grande majorité du temps nous étions soumis à la nature et nous nous voyions en compétition avec elle. Nous sommes toujours soumis aux lois de la nature, mais aujourd’hui, nous avons des technologiques qui nous permettent de détruire à une échelle que la vie sur Terre n’a jamais connu. Ces technologies nous ont donné la possibilité d’extraire des quantités de ressources naturelles monumentales. La technologie et nos institutions modernes sont assez développées pour détruire, mais pas suffisamment sophistiquées pour maintenir une population stable tout en préservant l’environnement naturel. Nous faisons partie des premières générations qui se rendent compte que nous avons la capacité détruire notre espèce ainsi qu’une très grande partie de la vie sur Terre. Cette réalité n’est pas facile à avaler et peut nous causer beaucoup de stress et d’angoisse.

C’est angoissant

Les réseaux sociaux jouent un rôle central dans la dissémination d’information relative aux problèmes environnementaux ainsi qu’aux solutions possibles. Quand vous êtes intéressés par un sujet, vous allez forcement voir beaucoup d’informations et d’actualités là-dessus. De plus, les algorithmes des différents sites s’adapteront pour vous montrer le contenu qui vous intéresse. Tous les jours il y a des nouvelles perturbantes qui viennent du monde entier et le fait de s’informer sur tous ces malheurs peut provoquer de l’anxiété chez les internautes. On peut se sentir impuissant et frustré face à cette destruction qu’on ne sait pas comment arrêter. Comment est-ce que nous pouvons rester calmes lorsque les dernières forêts primaires sont en train d’être ravagés? Comment est-ce qu’on peut avoir une expérience sereine si nous sommes conscients des animaux innombrables qui sont tués sans raison chaque jour? Comment peut on être patient quand on sait que les enfants n’auront pas la possibilité de grandir dans un environnement sain? Est-ce que nous devrions éviter de nous informer sur ce qui se passe réellement juste pour préserver notre santé mentale ?

Y-a-t-il de l’espoir?

Les problèmes sont difficiles et nous ne pouvons pas être sûrs que des solutions existent. En plus, pour l’instant la grande majorité des gens ne semblent pas inquiets par ce qui passe. D’autres personnes ont compris qu’il n’y a rien de plus urgent que la préservation de l’environnement. Les personnes qui sont conscientes de l’importance des problèmes écologiques doivent s’y habituer, probablement pendant toute notre vie ces problèmes resteront là et n’auront pas de solution complète. Nous allons devoir entendre des actualités bouleversantes jour après jour, la nature continuera à souffrir pendant très longtemps… Je ne crois pas qu’une technologie miraculeuse sera inventé pour remédier tous les dégâts environnementaux que nous sommes en train de causer. Cette situation brumeuse peut nous pousser à adopter une vision pessimiste de la vie, elle peut nous pousser au désespoir, elle peut paralyser nos actions. Une fois que nous étendu notre cercle de compassion, que nous avons ouverts nos cœurs et nos esprits à la souffrance de la nature, il est très difficile de faire un pas en arrière et d’oublier la réalité. Ainsi, les problème environnementaux peuvent se transformer en problèmes de notre personnalité et de notre conscience. Comment est-ce qu’on peut gérer la négativité et le stress généré par la crise écologique?

La solution : agir

Je ne sais pas si l’humanité sera capable de changer de direction, peut être c’est déjà trop tard, peut être tous nos efforts seront en vain. Ce que je sais c’est que je ne laisserais pas mes doutes me paralyser et m’empêcher d’agir d’une manière productive et effective. L’action est la seule solution possible qui peut nous éviter le désastre, tant sur le plan écologique que sur le plan personnel. L’information (positive ou négative) arrive souvent à me motiver d’agir d’une manière ou d’une autre. Le problème c’est que souvent j’arrive à agir dans un cadre précis, ce qui me donne de la satisfaction, mais cette action reste isolée pendant longtemps. Avec le temps j’arrive à incorporer certaines solutions dans mon quotidien et elles commencent à faire partie de mes habitudes et de ma vie. Ceci me donne la possibilité de découvrir et adopter d’autres solutions et comportements.  Actuellement, c’est notre incapacité de réfléchir et d’agir sur le long terme qui et la source des problèmes environnementaux. Acceptons que ces problèmes ne seront pas résolus dans un avenir prévisible, mais n’oublions pas que ce ne sont que nos actes qui peuvent changer la trajectoire de l’humanité. Ni le politicien le mieux intentionné, ni le scientifique le plus ingénieux peuvent nous sortir de la crise d’une manière unilatérale. Si nous souhaitons changer de trajectoire, la grande majorité des humains devraient participer d’une manière active en adoptant des stratégies et objectifs qui visent le long terme.

L’action est la seule chose qui nous donner de l’espoir et sans espoir nous n’allons jamais avoir la motivation pour agir. Essayons donc de rentrer dans un cercle positif : espoir – motivation – action. Il y a énormément de gens conscients qui agissent quotidiennement et qui réussissent à accomplir du vrai progrès. Inspirons nous de leurs actions et de nos propres actions, et utilisons cet espoir pour nous motiver à agir plus. Chaque action donne de l’espoir dans un monde qui en a tant besoin.  Nous en tant qu’individus, nous avons aussi un besoin vital d’avoir de l’espoir et nous sommes les seules qui peuvent nous donner une raison pour espérer.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *