La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de sauver la plus ancienne forêt en Europe

Une excellente nouvelle vient de nous parvenir de la plus haute cour de l’UE. La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de juger que l’exploitation de la forêt de Białowieża est illégale. La forêt est protégée par l’Unesco et est considérée comme la dernière forêt primordiale en Europe. Białowieża est l’un des derniers fragments de la forêt primitive qui couvrait l’Europe il y a 10 000 ans. Aujourd’hui la forêt reste un paradis pour les oiseaux, les loups, les lynx et les bisons.

La décision de la cour va effectivement mettre fin à l’abattage des arbres, qui avait triplé depuis 2016, suite à une décision du ministre polonais de l’environnement. Mais comment peut-on être certains que la Pologne va respecter cette décision? Des amendes lourdes, ça marche! Une amende minimale de 4.3 millions d’euros et une amende supplémentaire de 100000 euros par jour pourrait être imposée à la Pologne si elle n’arrête pas l’abattage des arbres.

La Pologne a déjà affirmé qu’elle va se conformer à la décision de la CJUE. Le gouvernement polonais prétendait que les abattages des arbres avait lieu dans le but de protéger la forêt d’une épidémie de parasites. Les juges de la cour ont examiné les documents présentés par la Pologne et ont jugé que l’exploitation forestière représentait une menace beaucoup plus importante.

La bataille pour la préservation de la forêt a eu lieu à plusieurs niveau différents. Des centaines d’activistes ont arrêté physiquement les tronçonneuses pendant de nombreuses mois, leur implication a été cruciale. Les environnementalistes de tous les pays européens ont signé plusieurs pétitions et ont diffusé des centaines de publications au sujet de la forêt.

Ça fait plaisir de voir que de temps en temps les institutions européens font leur travail correctement en accord avec les objectifs qu’ils se sont fixés. La protection de l’environnement en Europe et du monde entier peut bénéficier de la structure des institutions européennes, surtout si les citoyens actifs font assez de pression pour les pousser à agir dans l’intérêt commun. Les lobbyistes des industries sont très actifs et essaient d’orienter la politique européenne tous les jours. Nous devons être tout aussi actifs et bien organisés qu’eux si nous espérons que ces institutions travailleront pour protéger la nature d’une manière effective.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *