Être empathique, c’est problématique ?

Dans le contexte de notre société moderne il est particulièrement facile de perdre la capacité de comprendre nos émotions et les émotions des autres. L’intelligence émotionnelle, n’est pas considérée comme un atout dans nos sociétés matérialistes centrés autour de la production et la consommation. Nous vivons de plus en plus dans un environnement qui nous pousse à ignorer et estomper nos émotions et celles des autres.  L’empathie, la capacité de se mettre à la place de l’autre et de voir et ressentir la vie à partir de son point de vue, peut rendre notre vie difficile ou en tout cas elle peut nous présenter certaines difficultés. Dans une certaine mesure nous avons tous cette capacité, même si elle a atrophié chez certaines personnes tandis que d’autres ont réussi à la préserver et à la développer.

Les vraies émotions sont de plus en plus un tabou, au point où être sensible et sentimental est vu comme quelque chose de négatif. L’empathie n’est pas considérée comme une caractéristique importante, ou même nécessaire, dans le contexte de la glorification de l’individualisme. Être empathique peut être très frustrant à la fois dans le contexte de nos interactions sociales, mais aussi d’une manière plus générale, dans le contexte de notre société moderne.

Le contexte personnel

Dans le cadre d’une conversation, le fait d’avoir la capacité de ressentir ce que l’autre ressens est une lame à double tranchant. D’un côté cette capacité nous permet de comprendre comment nous pouvons mettre la personne en face de nous plus à l’aise.  Mais d’un autre côté, si nous nous préoccupons trop avec ce que les autres ressentent c’est facile d’oublier notre propre confort et nos propres sentiments.  Ceci arrive quand les personnes avec lesquelles nous interagissons n’ont pas appris à ressentir les sentiments des autres ou encore pire, ce qui est très souvent le cas,  les personnes en face de nous ne savent pas reconnaître et comprendre leurs propres émotions. Quand nous nous trouvons dans une conversation avec quelqu’un qui ne comprend pas ses propres émotions il est particulièrement facile qu’on perde de vue notre propre état émotionnel et nos propres besoins juste pour rendre le moment plus confortable et bénéfique pour la personne en face de nous.

Si ce contexte perdure, il mettra en péril la relation amicale, amoureuse ou même professionnelle. Quand nous sommes empathiques nous pouvons facilement devenir une éponge pour les sentiments, le stress et l’angoisse des autres. La solution n’est pas de devenir moins empathique, mais de devenir plus communicatif. Si nous trouvons des manières à communiquer ce que nous ressentons, nous nous sentirons soulagés. Parler honnêtement sur les émotions avec quelqu’un n’est pas une tâche facile, mais c’est la seule voie qui nous mène à de bonnes relations sociales.

A l’échelle de la société

L’empathie n’est pas une qualité que notre société de consommation met en valeur. Pourtant l’empathie est un trait évolutionnaire qui était absolument central dans le développement et la survie de notre espèce, et aussi dans le cadre de la construction de nos sociétés. Le fait que l’empathie est de moins en moins valorisée, rend la vie des personnes qui ont beaucoup d’empathie de plus en plus difficile.  Le simple fait de regarder les nouvelles peut être une source de frustration importante pour une personne empathique . Voir et entendre parler de toute la souffrance inutile que des millions de personnes subissent chaque jour est vraiment difficile pour les personnes qui arrivent encore à donner une réaction empathique face à la tragédie de tous les jours.

C’est facile de se sentir frustré face à toute cette violence et souffrance.  L’empathie ne concerne pas seulement les relations entre les humains. Beaucoup de personnes ont de la forte empathie pour les animaux et le reste de la vie sur Terre. Chaque jour des millions d’animaux sont tués, des forêts sont détruites, les océans sont pollués et ravagés… Quand nous avons l’empathie pour les animaux et le reste du monde naturel, nous ouvrons nos cœurs à beaucoup de souffrance.

Malgré toutes les douleurs et frustrations qui viennent avec la capacité d’empathie, le monde en a besoin plus que jamais.  Être empathique n’est pas une punition et n’est pas quelque chose dont nous avons besoin de nous débarrasser.  Nous devons essayer de trouver plus de manières pour diriger nos sentiments et émotions vers des solutions réelles et pratiques. Nous devons surtout trouver des moyens pour exprimer ces émotions et les rendre accessibles à ceux qui n’arrivent pas de les percevoir.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *