Économie circulaire: Trois manières inventives de réutiliser les bouteilles en plastique

Durant des millénaires les humains ont prouvé qu’ils ont la capacité de s’adapter à pratiquement n’importe quel environnement. Depuis les années 50 la commercialisation des bouteilles en plastique a progressivement inondé le monde entier. Aujourd’hui, elles font partie de l’environnement de tous les coins du monde et les humains ont commencé à trouver des manières ingénieuses de s’adapter.

Le recyclage et la réutilisation des bouteilles en plastique, et du plastique de manière générale, sont de très bonnes adaptations face au problème de la pollution. En reconnaissant la valeur des déchets plastiques nous arrivons à diminuer leur impact sur l’environnement. Par contre, il est important de noter que ce type de solutions ne seront jamais suffisantes pour répondre à la production croissante et irresponsable de plastique jetable. Nous devons donc essayé de trouver des manières pour combattre le problème à sa source, notamment en refusant d’acheter des produits emballés dans du plastique jetable et en essayant de lutter pour des meilleures réglementations qui forceraient les industries à changer leur comportement.

Ceci dit, voici quelques inventions ingénieuses qui donnent une nouvelle vie aux bouteilles en plastique :

1# Des bateaux de pêche :

Une ONG lancée par un jeune camerounais a commencé à produire des bateaux de pêche en n’utilisant que des bouteilles en plastique et des cordes. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les bateaux sont très solides. L’idée de l’ONG est de développer l’économie circulaire du pays. La région a une haute demande de bateaux de pêche ce qui fait que cette invention a un double bénéfice : la réutilisation des bouteilles et donc une diminution de la pollution, ainsi que la diminution de la demande de nouveaux matériaux.

#2 Des matériaux de construction

Vous avez peut-être déjà vu le concept du Earthship, une maison durable construite largement à l’aide de matériaux recyclés, notamment des bouteilles en plastique. Un réfugié qui habite en Algérie,Tateh Lehbib Breica, s’est inspiré de ce design et a commencé à construire des maisons pour d’autres réfugies en utilisant principalement des bouteilles en plastique remplies de sable. A l’aide de pailles et d’un peu de ciment il arrive à construire des maisons qui permettent aux gens d’échapper au climat aride du désert. Il est appelé ‘le fou avec les bouteilles’, mais cela ne l’a pas empêché de construire plus de 25 maisons sur plusieurs camps de réfugiés.

#3 De l’asphalte

Le projet s’appelle Plastic Road est une initiative de VolkerWessels developpé au Pays-Bas. Le but de la société est d’utiliser les déchets plastiques d’une manière plus constructive que le fait de les brûler ou de les enterrer. La production traditionnelle d’asphalte émet également beaucoup de gaz à effet de serres. Il parait que ces routes en asphalte plastique ont une plus grande endurance et peuvent mieux résister à des températures extrêmes de -40 ° à 80 ° C. Un autre avantage c’est que la route peut être recyclée à nouveau !

Toutes ces solutions ont le potentiel de développer l’économie circulaire de nos pays, nous permettent de faire un meilleur usage de nos déchets, de réduire notre demande pour des matières premières et de réduire nos émissions de CO2. Mais j’ai envie de souligner encore une fois que ce genre de solutions ne peuvent pas éliminer le problème de la pollution plastique. Tant que nous produisons une quantité croissante de plastiques jetables les écosystèmes seront en péril.

Sources : plastic road    inhabitat  aplus

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques. Je suis loin d'être un expert dans le domaine de la méditation, mais j'aime partager mes expériences personnelles avec vous.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *