La peur du conflit, du poison pour nos relations

Nous avons tous eu l’expérience de nous retrouver dans une relation, qu’elle soit amicale, amoureuse, professionnelle ou familiale, qui nous épuise de notre énergie. Les relations interpersonnelles ne sont pas des rues à sens unique, l’énergie ne doit pas couler uniquement d’une personne vers l’autre.  Dans le cadre d’une relation saine,  l’énergie n’est pas simplement transférée d’une personne à l’autre, mais elle est plutôt générée lors de la communication. Dans le cadre des relations équilibrées, les deux participants sortent de l’interaction avec plus d’énergie, de motivation, de positivité, de paix… Évidement ça ne doit pas toujours être le cas, nous avons tous des mauvaises journées et nous traversons tous des périodes difficiles qui peuvent demander plus d’attention et d’énergie de la part de ceux qui nous entourent.

Un déséquilibre toxique

Le problème vient quand l’interaction devient totalement déséquilibrée, et qu’une personne commence à en tirer juste du négatif. Malheureusement beaucoup de relations commencent d’une manière plus ou moins saine, mais à cause de nos problèmes de communication, nous laissons la relation se dégrader devant nos yeux. Généralement nous nous en rendons compte quand c’est déjà trop tard. Nous avons déjà parlé des signaux qui nous indiquent qu’une personne est ‘toxique’.

Il est primordial de comprendre qu’il ne s’agit pas vraiment de personnes qui sont ‘toxiques’ par leur nature, mais plutôt de personnes qui adoptent des comportements qu’on peut qualifier comme toxiques. Nous sommes tous capables de tomber dans le piège de ces comportements et nous sommes tous capables de perpétrer ces comportements sur les personnes qui nous entourent.

Si nous voulons éliminer cette toxicité de notre vie, nous devons tout d’abord développer la capacité de nous remettre en question et d’identifier nos propres comportements qui peuvent être perçus comme toxiques. D’autre part nous devons aussi identifier la toxicité dans les comportements des personnes de notre entourage et essayer de trouver une manière de communiquer sur ce qui nous dérange et ce qui nous angoisse.

 

La peur du conflit

Généralement, la plupart d’entre nous cherchent à éviter le conflit et la confrontation. Pour exprimer ce qui nous dérange nous devons nous rendre vulnérables et nous devons ‘gâcher’ le moment en évoquant des éléments négatifs. Il est très facile de chercher à éviter tout conflit dans le cadre d’une relation, peut importe sa nature mais ce qu’on oublie souvent c’est que les relations se construisent et renforcent justement à travers la communication et la résolution de conflits. Nous ne pouvons pas nous plaindre du comportement de quelqu’un si nous n’osons pas discuter avec la personne sur ce qui nous dérange dans son attitude. Je suis toujours étonné de voir que souvent les gens ne se rendent pas du tout compte de la nature ou des conséquences de ce qu’ils disent ou ce qu’ils font. Très souvent juste le fait de leur communiquer votre perspective est suffisant pour que la personne se rende compte et modifie son comportement.

Nous devenons facilement prisonniers de nos propres pensées et habitudes négatives. Souvent nous avons juste besoin d’avoir une conversation honnête avec quelqu’un de proche pour nous rendre compte du changement dont nous avons besoin. Malheureusement, nous avons également des ‘bons’ mécanismes de défense qui peuvent rendre cette communication plus difficile, voir impossible. Quand nous nous sentons attaqués, nous allons à la défensive et tombons dans des justifications et des accusations. Si la personne refuse d’admettre ses problèmes et n’arrive pas à accepter ou même comprendre votre point de vue, elle est en train de perpétrer un comportement toxique. Certaines personnes ont tellement peur du conflit, qu’elles vont accepter les critiques au moment de la communication juste pour ‘calmer’ la situation, alors qu’elles continueront à répéter les comportements qui nuisent à la relation.

Nous devons comprendre que certaines personnes ont vécu dans des relations toxiques pendant toutes leurs vies. Pour elles, c’est précisément ce genre de relations superficielles et égoïstes qui constituent la norme. Une personne qui a appris à vivre dans la toxicité, cherchera à trouver et à créer plus de toxicité, car c’est ce qu’elle voit comme familier. Heureusement, des psychothérapies cognitivo-comportementales peuvent aider dans ce genre de situations.

Pour conclure, nous devons nous débarrasser de notre peur du conflit. D’une part nous devons apprendre à mieux communiquer ce qui nous dérange dans nos relations et d’autre part nous devons développer la capacité de recevoir des critiques sans fermer notre esprit. Ainsi, nous seront capables d’évaluer et corriger nos propres comportements toxiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *