Des voyages en vaisseau spatial, bientôt sur Terre

Elon Musk a récemment annoncé ses derniers projets lors du 68ième Congrès Internationale Astronautique en Australie. Tout le monde attendait avec impatience son exposé sur le futur de sa mission vers Mars. Il a présenté pas mal de détails de son plan qui implique la réorganisation de son entreprise autours de la production d’une nouvelle fusée qui serait capable de nous rapprocher à la planète rouge.  Son idée c’est de rassembler le savoir faire qu’il a acquis avec ses fusées actuelles et de les remplacer par un seul projet, une seule fusée : le BFR (big fucking rocket). La fusée et le vaisseau feront 122 mètre en hauteur et seront capables de transporter une centaine de voyageurs sur Mars pour un voyage de 3 à 4 mois. Vers la fin de sa présentation il a surpris tout le monde en expliquant comment il compte financer sa mission sur Mars Il s’est posé une question qui pourrait changer le futur de l’aviation :

Si nous allons partir sur Mars, pourquoi pas la Terre ?

Dans sa présentation il a montré une vidéo qui représente des voyageurs qui embarquent sur le BFR à New York sur une plateforme dans l’eau, à côté de la ville. Le vaisseau spatiale sort de l’atmosphère et fait le voyage jusqu’à Shanghai en environ 30 minutes. Comment est-ce possible de voyager si rapidement ? Une fois que le vaisseau quitte l’atmosphère il voyagera à une vitesse qui dépasse les 20.000km/h.

‘Volez jusqu’à la plupart des endroits sur Terre en moins de 30 minutes et n’importe où sur Terre en moins de 60.’ J’ai oublié de mentionner, le coût par place devrait être comparable à celui d’une place économique sur un avion. Musk a publié ces mots sur son Instagram après sa présentation.

Est-ce que c’est juste de la fantaisie pour un futur lointain ? Pas vraiment. Un des aspects les plus révolutionnaires des fusées de Musk est le fait qu’elles soient réutilisables. Contrairement à tous les fusées qu’on avait utilisé avant le développement de SpaceX, les fusées de Musk atterrissent doucement sans aucun dégât. Le BFR sera capable de soulever des poids énormes : 150 tonnes comparé à la capacité de 30 tonnes du Faclon Heavy. La taille du vaisseau nous permettrait d’élever des miroirs de télescopes dix fois plus grands que celui de Hubble.

Image : SpaceX

C’est vraiment dingue de construire ces roquettes sophistiquées, pour les détruire à chaque fois que nous volons”, a-t-il déclaré. “C’est fou“.

Ses fusées actuelles apportent les recettes nécessaires au financement du BFR. L’utilisation commerciale du BFR lui permettra de financer le projet de colonisation de Mars. Si ce projet se réalise, il aura un impact significatif sur l’industrie de l’aviation. Nous n’avons pas d’information sur l’empreinte écologique, mais il se peut que la technologie soit plus verte que l’aviation, en tout cas en termes d’émissions CO2. Une fois que le vaisseau quitte atmosphère de la Terre il n’utilisera presque plus d’essence à cause de très faible densité de l’espace. Ceci n’est pas le seul plan que l’entrepreneur a annoncé. Musk espère d’envoyer 2 vaisseaux de cargaison sur Mars jusqu’à 2022 et d’envoyer des humains deux ans plus tard.

Image : SpaceX

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *