Cet artiste de rue combat les néo-nazis avec des images géantes de nourriture

L’artiste italien qui est connu sous le nom CIBO («nourriture» en italien). Son travail aide non seulement à embellir les rues italiennes, mais il combat directement les messages propagés par les graffitis des néo-nazis. Quand il trouve des swastikas ou des messages haineux il les transforme en belles peintures géantes de nourriture.

Comme vous allez voir dans la vidéo, c’est un combat. Les néo-nazis reviennent souvent pour détruire ses graffitis, mais CIBO a montré une persévérance exceptionnelle. Il revient et avec beaucoup de patience, repeint les endroits qui sont abîmés. Ses actions arrivent souvent sur les titres de la presse locale italienne.

Son exemple est très inspirant. D’un coté, même si son travail est principalement symbolique il comprend beaucoup de risques. Il faut du courage pour s’opposer directement à des groupes violent, et de le faire souvent dans ‘leurs propres’ quartiers. C’est clair qu’il met sa vie en danger, mais il n’a pas l’air d’avoir peur.

Et puis, c’est difficile de rester persévérant quand les graffitis ne sont pas vus comme une expression artistique acceptable par une grande partie de la population. Il suffit de regarder les commentaires sous les articles qui parlent de son travail, pour comprendre que beaucoup de gens n’arrivent pas à faire la différence entre son art et les messages haineux qu’il transforme. Certaines personnes considèrent les graffitis comme du vandalisme, peu importe s’ils sont faits soigneusement par un artiste engagé ou s’ils sont des messages venimeux mal foutus qui polluent réellement la vue. Comme vous pouvez l’imaginer, il a aussi souvent des problèmes avec la police qui ne sont pas très tolérants des graffitis.

Découvrez son travail dans cette vidéo de Bored Panda, et allez surtout sur sa page Facebook où il publie jour après jour ses magnifiques peintures.

 

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques. Je suis loin d'être un expert dans le domaine de la méditation, mais j'aime partager mes expériences personnelles avec vous.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *