Une invention ingénieuse : des tours de glace en plein désert sauvent les agriculteurs des effets du changement climatique

La région désertique du Ladakh se trouve à un endroit assez spécial, entre les deux plus hautes chaînes de montagnes dans le monde, l’Himalaya et le Kunlun. Le climat est extrêmement aride avec des vastes variations des températures, des torrides durant la journée à des chutes bien en dessous de zéro durant la nuit. Le climat ressemble un peu à celui qu’on trouvera sur une planète rocheuse sans atmosphère. Les habitants disent que c’est le seul endroit au monde où un homme, assis au soleil avec ses pieds à l’ombre, peut souffrir d’un coup de chaleur et de gelures en même temps.

Ces conditions extrêmes n’ont pas empêché les humains d’y vivre. Les précipitations sont très rares dans ces terres, mais les peuples autochtones ont trouvé des manières d’irriguer leurs terres agricoles à l’aide de l’eau créée par la fonte des glaciers. Malheureusement, le changement climatique est en train de perturber l’équilibre fragile duquel la survie de ces gens dépend.  Les scientifiques estiment que les glaciers de l’Himalaya reculent le plus rapidement de tous les glaciers du monde. Les glaciers libèrent moins d’eau durant le printemps et beaucoup plus durant l’été, ce qui fait qu’ils se rétrécissement d’avantage. Le cycle est perturbé et le changement climatique laisse les agriculteurs sans eau durant les mois d’avril et de mai qui sont absolument cruciaux pour la plantation.

Un ingénieur local, Sonam Wangchuk a trouvé un remède extrêmement simple, mais presque miraculeux à ce problème. Il voulait combattre ce déficit en recueillant l’eau qui serait perdue à cause de la fonte et de l’évaporation durant les mois froids et la garder stockée jusqu’au printemps quand les agriculteurs en ont le plus besoin. Les peuples autochtones avaient déjà développé des méthodes pour conserver la glace, ils coupaient des morceaux de glace durant l’hiver et les stockaient en haute altitude pour créer un approvisionnement d’eau supplémentaire.  Son inspiration lui est venue quand il a observé des morceaux de glace sous un pont au mois de mai. Il s’est rendu compte que la glace peut ‘survivre’ même a basse altitude si elle est protégée des rayons du soleil. Pendant des années il a cherché des solutions avant qu’il a réussi à créer son premier prototype de ‘stūpa de glace‘ un cône de glace qu’il a nommé d’après les monuments sacrés traditionnels. La structure est ingénieuse, la forme conique permet à la glace de protéger le reste de la glace de la lumière. Il n’utilise que des barres en métal et des tuyaux qui transfèrent l’eau qui fond vers des réservoirs artificiels cachés à l’ombre. Il n’utilise pas d’électricité !  Le secret de son invention se trouve dans la forme de la construction, explique l’ingénieur :

”La forme conique atteint un point idéal, maximisant le volume de glace qui peut être «cultivé», tout en minimisant la surface exposée à la lumière directe du soleil. Cela signifie qu’il continue à bien fondre au printemps, libérant jusqu’à 5000 litres d’eau chaque jour en «stockant dans le ciel”, dit Wangchuk.

Vous pouvez voir comment la glace s’accumule dans cette vidéo:

Artificial glacier provides fresh water to villagers

Engineers created an artificial glacier that provides fresh water.

Публикувахте от In The Know Innovation в Вторник, 1 май 2018 г.

La France donne le feu vert à l’huile de palme. Et le climat, on en parle?

Le Parlement européen a décidé d’interdire les importations d’huile de palme d’ici 2021, mais entre temps la France a donné son feu vert à une bioraffinerie appartenant à Total qui ouvrira ses portes dans la préfecture des Bouches-du-Rhône . Dès cet été, Total importera au moins 300.000 tonnes d’huile de palme par an, ce qui représente une augmentation des importations françaises de ce produit de 36%, selon Greenpeace France. Cette décision a suscité de nombreuses critiques de la part des environnementalistes.

Le ministre français de la transition écologique, Nicolas Hulot, a essayé de justifier cette décision en publiant une longue déclaration expliquant les raisons de l’autorisation. La raffinerie importera des huiles de soja et de palme principalement produites en Amérique du Sud et en Asie révèle un article de euractiv.

La production de ces huiles végétales est associée à la déforestation intensive dans les régions les plus bio-diverses au monde. Un nouveau rapport de Greenpeace a dévoilé des images et des vidéos récentes de la déforestation en Indonésie qui est directement liée à la production d’huile de palme. La raffinerie produira des biocarburants à partir de n’importe quel type d’huile végétale, cependant les autres huiles sont encore plus coûteuses que l’huile de palme.

Le gouvernement français a négocié avec Total et a réussi à les convaincre à diminuer la quantité d’huile utilisé, à certifier l’origine de l’huile et à utiliser de l’huile recyclé. Ces négociations n’ont pas impressionné les environnementalistes et certains députés du Parlement européens. Yannick Jadot du parti vert a été surpris d’entendre que le ministre français a justifié le sabotage de la victoire des écolos au Parlement européen.

“Si Emmanuel Macron veut être un véritable leader de la lutte contre le changement climatique, il est grand temps que l’État cesse de soutenir les agrocarburants de première génération, tant sur les plans législatif et fiscal que diplomatique. Quand la France décide d’ouvrir les vannes de l’huile de palme, les grands discours sur la protection du climat sonnent creux”, analyse Clément Sénéchal, chargé de campagne Forêts à Greenpeace France.

Quelle est la raison réelle derrière cette décision ? Un article de Pascal Riché pour le nouvelobs explore plusieurs raisons possibles, notamment le lobbying effective de Total, ainsi que le commerce d’armes entre la France et l’Indonésie et la Malaisie.

Sources : euractiv greenpeace.fr  nouvelobs

La pollution de l’air est dangereuse pour les fœtus

Une nouvelle étude publiée dans l’International Journal of Epidemiology,  vient de relever des faits alarmants sur l’impact de la pollution de l’air sur le développement des fœtus. Les chercheurs ont prouvé que les mères exposées à un niveau élevé de certains types de pollution pendant la grossesse présentent un risque plus élevé de croissance fœtale anormale. Les recherches ont été faites sur plus de 8000 femmes chinoises  durant la période de 2010 à 2012.

Selon Yawei Zhang, professeur à l’École de santé publique de l’Université de Yale l’exposition à des niveaux élevés de PM10 pendant la grossesse augmente le risque de croissance fœtale anormale. Les PM10 sont une classe de divers polluants atmosphériques. Les scientifiques de Yale ont récolté les données dans les stations de surveillance à Lanzhou et en utilisant des échographies ils ont examiné plusieurs paramètres de la croissance fœtale pendant la grossesse.

Les risques de la pollution atmosphérique pour les fœtus sont nombreux. Les particules fines affectent la santé cardiovasculaire des bébés même quand ils sont encore dans le ventre de leurs mères. Un article sur Pourquoi Docteur présente beaucoup de détails sur la question. L’exposition à une pollution de l’air pendant le troisième trimestre de la grossesse présente risques d’hypertension artérielle qui peut affecter l’enfant.

L’organisation mondiale de santé vient de sortir un rapport troublant sur les maladies chroniques liées à la pollution de l’air et a donné une estimation du nombre de décès qui peuvent être attribués à la pollution atmosphérique. Vous trouverez plus de détails sur la question dans cet article.

futurity  pourquoidocteur

Les smartphones qui sauvent des forêts

La Réserve nationale de Tambopata dans le sud-est du Pérou est menacée par l’exploitation forestière illégale, tout comme la grande majorité des forêts tropicales dans le monde. Et tout comme dans la plupart de ces pays qui abritent ces forêts, les autorités manquent les ressources nécessaires pour protéger effectivement ces vastes étendues de nature sauvage. Des smartphones ont été intelligemment modifiés pour augmenter considérablement l’efficacité de la poignée de gardes forestiers qui sont chargés avec la protection de 1000 miles carrés.

Les smartphones étaient transformés en dispositifs d’écoute et ont été placés dans les arbres de Tambopata. Les smartphones récoltent les sons de la forêts et les envoient vers un centre de données qui analyse les informations et essaie de détecter les bruits associés aux activités illégales, notamment les sons des tronçonneuses. Quand le logiciel détecte un son suspect il envoie automatiquement un message aux gardes forestiers. La technologie leur permet de couvrir beaucoup plus de territoire avec des ressources limitées.

”Sans ces informations, nous ne pourrons jamais mettre les autorités en place au moment où nous en avons besoin “, a déclaré Luisa Ríos, coordinatrice de la Société péruvienne pour le droit de l’environnement, basée à Lima.

Les smartphones, surnommés ‘Les Gardiens’, sont équipés de petits panneaux solaires pour qu’ils puissent opérer d’une manière autonome. Leur introduction a été une bonne nouvelle non seulement pour les habitants locaux, mais pour le monde entier qui dépend de la préservation de ces forêts. Dans certaines régions, l’abattage illégal représente jusqu’à 90 pour cent de la déforestation.

“Au cours des six à huit prochains mois, nous lancerons au moins 200 gardiens dans 20 nouveaux sites forestiers menacés en Amazonie, en Afrique, en Indonésie et en Amérique du Nord “, a déclaré Saskia Fisher à NBC News MACH, coordonnatrice des activités de sensibilisation pour l’ONG qui est derrière ce projet.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que c’est une des manières les plus ingénieuses et productives pour utiliser un smartphone ! Dommage qu’à la place de mettre ces nouvelles technologies au service de l’humanité et la planète, nous les gaspillons dans un cercle vicieux d’obsolescence planifiée.

Source : nbcnewsMACH

Est-ce que vous entendez ”Yanny” ou ”Laurel”?

Vous vous souvenez de la robe qui a suscité tant de polémique l’année passée? Une nouvelle question du même genre vient de capturer l’attention d’Internet. Est-ce que vous entendez “Yanny” ou “Laurel” ? La réponse de cette question a divisé les internautes du monde entier durant les deux derniers jours.

Vous pouvez entendre l’enregistrement sur la vidéo en dessous. Environ 47% des gens entendent “Yanny” et 53 % endentent”Laurel”

Explication

Vous avez entendu soit l’un soit l’autre, mais vous avez sans doute du mal à imaginer qu’on puisse entendre autre chose. Les youtubeurs de ASAP Science viennent de sortir une vidéo qui démystifie ce phénomène. Vous pouvez la consulter en suivant ce lien. Ils suggèrent plusieurs facteurs qui expliquent la cause de cet énigme. Le fait de lire les mots ”yanny’ et ”laurel nous conditionne déjà, sinon on aurait pu décrire le son différemment.  Mais ce n’est pas tout. Apparemment avec l’âge nos oreilles perdent leur capacité d’entendre des hautes fréquences. Donc si vous entendez ‘yanny’ vos oreilles sont probablement plus jeunes.

Qu’est-ce que vous entendez ? Dites-nous dans les commentaires.

 

 

Combien de cigarettes avez vous fumé aujourd’hui sans vous en rendre compte?

De plus en plus de personnes vivent dans des villes polluées et infusées de smog et cela peut causer des problèmes pour notre santé. J’ai déjà pensé aux conséquences de la pollution de l’air, mais je n’ai jamais imaginé cette pollution comme des cigarettes que je fume passivement en marchant dans les rues de ma ville. Une nouvelle application a la capacité de faire cette comparaison avec précision.

Merde, je fume” a été créé par un designer brésilien Marcelo Coelho et par Amaury Martiny, un développeur d’applications né à Paris. L’application a été développée en une seule semaine, leur inspiration est venue d’une étude qui analysait la pollution de l’air en l’équivalant à la fumée de cigarettes. L’étude a été rédigée par Richard Mueller qui explique le modèle mathématique qui compare le taux de mortalité causé par le tabagisme et les décès liés aux niveaux de PM2.5 (Particules en suspension), une particule microscopique, un polluant cancérogène dégagé par la combustion.

“Voici la règle: une cigarette par jour est l’équivalent approximatif d’un niveau de PM2.5 de 22 μg / m3 Bien sûr, contrairement à la cigarette, la pollution atteint tous les groupes d’âge”, indique l’étude. . Il constate que Pékin a en moyenne un niveau de MP2,5 de 85 μg / m3, ce qui fait quatre cigarettes; La région de Los Angeles a enregistré en moyenne une demi-cigarette par jour, soit 12 μg / m3, à Bruxelles, c’est 2.5 cigarettes par jour.

En utilisant la formule de l’article, Coelho et Martiny ont conçu l’application, gratuite et sans publicités qui se connecte aux basses de données qui lui donnent des estimations très précises des taux de pollution de l’air .

«L’interface est assez simple: elle géolocalise votre téléphone, se connecte à la base de données et affiche le nombre de cigarettes fumées ce jour-là», a déclaré Coelho.

Vous pouvez télécharger ‘Merde, je fume’ sur App Store ou Google Play. Partagez vos résultats avec nous dans les commentaires…

Source : citylab

7 millions de personnes décèdent chaque année à cause de la pollution de l’air

Selon un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), basé sur les données de 2016, environ 7 millions de personnes meurent prématurément chaque année à cause de la pollution de l’air.

Très peu de gens échappent aux taux dangereux de toxicité. Selon le rapport, 9 personnes sur 10 sont exposés.  Les populations pauvres et vulnérables sont les plus à risque de respirer une telle pollution. Selon l’étude, l’Asie du Sud-Est et la Méditerranée orientale ont enregistré les niveaux les plus élevés de pollution de l’air.

Parmi ces décès, 21% sont dus à une pneumonie, 20% à des accidents vasculaires cérébraux, 34% à des maladies cardiaques, 19% à des maladies pulmonaires obstructives chroniques et 7% à des cancers du poumon.

Ce n’est pas seulement l’air extérieur dans les villes polluées qui constitue un danger pour la santé publique. Environ 3 milliards de personnes respirent des émanations mortelles de cuisinières et des foyers à cuisson, selon l’agence basée à Genève. La pollution de l’air des ménages a causé environ 3,8 millions de décès en 2016. Un nouveau projet essaie de diminuer les dégâts de ce type de pollution avec un foyer à cuisson efficient qui diminue la quantité de fumée qui est émise.

Selon le rapport, plus de 90% des décès liés à la pollution de l’air affectent les pays à revenu faible et intermédiaire, en particulier en Asie et en Afrique.”La pollution de l’air nous menace tous, mais les plus pauvres et les plus marginalisés supportent le poids le plus lourd”, a déclaré le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, source Bloomberg. “Si nous ne prenons pas des mesures urgentes en matière de pollution de l’air, nous ne parviendrons jamais à atteindre le développement durable”.

Les niveaux de pollution atmosphérique sont restés largement constants ces dernières années. Mais certaines régions d’Europe et des Amériques ont commencé à voir des baisses de la concentration de la pollution de l’air, selon l’étude. Les gouvernements ont pris certains engagements pour surveiller et réduire la pollution atmosphérique, ce qui a provoqué cette baisse. Mais soyons clairs, on est encore loin de notre objectif. Une nouvelle application gratuite vous donnera une estimation de ce que la pollution de l’air de votre ville représente pour votre santé.Les résultats ne sont pas beaux…

thehill

 

L’éruption du volcan Kilauea a provoqué des tremblements de terre et des fissures infernales (VIDEO)

Un tremblement de terre d’une magnitude de 6.9 a secoué l’île de Hawaï un jour après l’éruption du volcan Kilauea. C’est le tremblement le plus important qui a frappé l’île depuis 43 ans. Plusieurs tremblements moins forts ont suivi.  Des milliers de personnes ont été évacuées de leurs habitations sur la grande île d’Hawaï après que le volcan ait craché de la lave dans des zones résidentielles.

De nouvelles fissures se sont formées, à partir desquels de la lave jaillit sur la surface. Les images de ces fentes sont spectaculaires, malheureusement les conséquences pour les habitants sont menaçantes.  Toutes ces éruptions ont généré des niveaux dangereux de gaz sulfurique, ce qui a provoqué encore plus d’évacuations.

Vidéo : theindependant

Maija Stenback a témoigné ces événements et les a décrit devant la BBC : ”l’éruption était comme si quelqu’un joue de la basse vraiment lourde, on peut ressentir la puissance et la lave”. “La couleur était incroyable, et le son était incroyable”. On pouvait entendre et sentir l’éruption à une grande distance.

Le lac de lave situé dans le cratère du sommet de Kilauea est en train de se vider d’une manière significative, suggérant que le magma se déplace vers l’est en direction d’un zone rurale composée de forêts et de papayers.  Kilauea est l’un des volcans les plus actifs au monde.

Nous avons tendance à oublier la puissance primordiale de la nature, mais même si on l’oublie, on ne peut pas y échapper. A une époque les humains étaient beaucoup plus conscients qu’ils sont soumis aux lois naturelles, aujourd’hui nous avons l’impression que nous avons vaincu la nature et que nous nous trouvons au dessus d’elle. Malheureusement, toutes les menaces de la nature ne sont pas si spectaculaires que cette éruption et ne provoquent pas notre appréhension si facilement.

Le plus grand geyser au monde est devenu très actif, faut-il s’inquiéter?

Le plus grand geyser actif au monde a éclaté trois fois au cours des deux derniers mois au parc national de Yellowstone, laissant les scientifiques perplexes. Les explosions sont soudaines et relativement fréquentes.

Le Geyser du Steamboat (Bateau à vapeur) est entré en éruption les 15, 19 et 27 mars. C’est la première fois depuis 2003 qu’il a explosé trois fois par an, selon l’Observatoire du volcan Yellowstone des États-Unis. Les scientifiques sont confus par la récente poussée d’activité à Yellowstone, il parait que c’est rare d’observer une telle activité.

La nouvelle a provoqué un peu de panique, car le parc national se trouve au sommet d’un site volcanique géant et s’étend sur le territoire de trois États. Une potentielle éruption de ce super-volcan pourrait avoir des conséquences désastreuses non seulement pour les États-Unis, mais pour le monde entier. Les scientifiques qui étudient les geysers à Yellowstone ont rassuré le public, Steamboat est connu pour des éruptions sporadiques, même si celles-là sont peu exceptionnelles, principalement à cause de leur fréquence.

“Les trois éruptions étaient relativement petites pour Steamboat, qui peut pousser jusqu’à 300 pieds d’eau, et elles étaient aussi relativement plus petites qu’en 2014. Bien que les scientifiques ne sachent pas pourquoi le Steamboat a éclaté, ils disent qu’il est peu probable que le geyser déclencherait une éruption catastrophique du super-volcan.”Rien n’indique qu’une éruption volcanique soit imminente”, a déclaré Michael Poland, le scientifique qui dirige l’Observatoire du volcan de Yellowstone, au Washington Post, ajoutant que la dernière éruption remonte à 70 000 ans.

“C’est ce que font les geysers, ils éclatent”, a déclaré la Pologne. “Il n’y a rien à craindre.”

Ces derniers jours nous avons vu une éruption d’articles et de vidéos sur internet qui annoncent la fin du monde à cause de l’activité de Steamboat. Ce n’est pas étonnant, nous sommes fasciné par la possibilité de ce genre d’événements apocalyptiques, d’une manière presque romantique. Dommage que ce n’est pas si simple d’inquiéter les gens pour des scénarios apocalyptiques beaucoup moins intéressants, mais beaucoup plus réels, tels que le changement climatique. Et contrairement au super-volcan de Yellowstone, nous pouvons faire quelque chose pour arrêter cette catastrophe imminente.

Source : NPR

 

 

 

Bientôt des miroirs géants nous permettront de voir l’univers avec de nouveaux yeux

L’humanité a toujours été fascinée par l’observation du ciel étoilé. Nous avons fixé nos regards vers les étoiles depuis la nuit des temps. Les anciennes civilisations ont développé leurs propres techniques d’observation et leurs uniques interprétations des mystères que le ciel nocturne cache. Aujourd’hui nous avons la chance de vivre dans une époque où notre technologie d’observation et notre compréhension des lois de l’univers dépassent les rêves les plus fantastiques de nos ancêtres.  Même si de manière générale notre société a perdu sa curiosité et sa fascination avec le monde naturel, des scientifiques du monde entier continuent à pousser les frontières du possible. Le ‘Télescope Géant Magellan’ (TGM) est une merveille technologique qui nous permettra d’observer des galaxies lointaines d’une manière sans précédent.

Quand le TGM sera construit et mis en place il sera le plus grand télescope du monde. Sa construction n’a pas pris des années, elle a pris des décennies… L’Université de l’Arizona a commencé la construction du premier des sept miroirs en 2005, le projet devrait être accompli en 2025. Son fabrication est particulièrement difficile et nécessite le rassemblement d’un grand nombre de personnes et de ressources ainsi que la mobilisation de notre savoir-faire dans une série de domaines différents.

La construction d’un miroir pour un télescope géant n’est pas une simple affaire. Le TGM sera composé de sept miroirs gigantesques de 8.4 mètres en diamètre. Ces miroirs seront assemblés d’une manière qui fonctionnera comme un seul miroir titanesque de 24.5 mètres. La résolution des images sera 10 fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble, qui nous a donné les premières belles images de galaxies lointaines. Cette puissance exceptionnelle permettra aux astronomes de regarder loin dans le passé de l’univers. Ils espèrent recevoir des images de la formation des galaxies.

Beaucoup de personnes sont choqués par le prix de facture – chaque miroir coûte 20 millions de dollars et nécessite plus de deux ans pour être forgé. Quand on comprend plus sur la difficulté de la tâche, le prix semble beaucoup plus raisonnable. Le processus commence avec 17000 kilogrammes de verre spécial qui doivent être inspectés pour des défauts. Ensuite il faut construire une structure céramique de 15 tonnes qui sert de moule pour le verre. Une équipe place les morceaux de verre soigneusement dans le moule géant, un à la fois. Le verre est lentement fondu et continuellement tourné pour lui donner une forme parabolique. Le processus de refroidissement est très délicat, le miroir est refroidi très doucement au cours de trois mois, et ce n’est que le début.

Une fois que le verre est refroidi, la machinerie massive est soulevée et mise en position verticale. Ensuite ils vont ‘le sortir du moule’, avant de le remettre en rotation pour affiner son arrière avec une précision extrême. Quand le derrière du miroir est prêt, ils doivent le repositionner pour commencer à polir la face. Ici le mot précision prend de nouvelles dimensions, notamment, 20 nanomètres de précision. Ce processus d’affinement prend environ 18 mois, pendant lesquels des machines et des logiciels extrêmement sophistiqués travaillent non-stop. Tout miroir gigantesque demande beaucoup de calculs et de précision, mais dans le cadre du GMT, la situation est encore plus compliquée car les six miroirs extérieurs ont une forme parabolique désaxée.

Les miroirs doivent être transportés au sommet des Andes chiliennes. Même la phase de transport sera un défi considérable, les équipes qu’y travaillent ne savent pas encore comment ils vont procéder pour transporter cet équipement qui est à la fois gigantesque et très délicat.  En 2023, une première installation à quatre miroirs nous donnera la chance d’observer le ciel nocturne avec de ‘nouveaux yeux’.

Souvent quand on parle d’investissements dans le domaine de l’astronomie, nous entendons des critiques: ‘ça coûte trop cher’, ‘ça ne sert à rien’. Personnellement je préférai que les milliards que nos pays investissent dans le développement et la construction d’armes seraient plutôt investis dans le développement de technologies qui font avancer l’espèce humaine. Quand nous élargissons notre compréhension des lois de l’univers et nous appliquons ce savoir avec sagesse toute l’humanité en profite.

Source: ieee.org