Carnivores, Omnivores, Frugivores,Herbivores ? Non, nous sommes ‘cuisinivores’ !

Les débats autour du lien entre notre alimentation et l’évolution de notre espèce sont toujours d’actualité. Ce qui nous distingue le plus avec le reste du royaume animal est sans doute la taille impressionnante de notre cerveau. De plus c’est un organe qui demande énormément d’énergie comparé aux autres tissus. La question qui se pose, c’est comment avons-nous trouver un moyen d’assurer l’apport énergétique nécessaire qui a accompagné l’évolution particulièrement rapide de notre cerveau?

C’est la cuisine !

Selon une nouvelle étude, l’augmentation de la taille du cerveau humain (qui s’est produite environ 1,8 million d’années) peut être directement liée à l’innovation de la cuisine. Homo erectus, considéré comme la première espèce humaine moderne, a appris à cuisiner et a doublé la taille de son cerveau au cours de seulement 600 000 ans. D’autres primates de taille similaire comme les gorilles et les chimpanzés, qui subsistaient sur un régime d’alimentation  crue , n’ont pas traversé une telle évolution.


«Ce n’est pas simplement la maîtrise du feu, qui nous a vraiment permis de devenir humain, c’est le fait qu’on a utilisé le feu pour cuisiner», a déclaré Suzana Herculano-Houzel, neurochimiste à l’Institut de sciences biomédicales de l’Université fédérale de Rio de Janeiro au Brésil.

Herculano-Houzel, dont l’étude est apparue dans le journal  Procédures de l’Académie nationale des sciences, explique que le fait de chauffer nos aliments déverrouille 100 pour cent des nutriments d’un plat cuit. Tandis que les aliments crus offrent seulement 30 ou 40 pour cent de leurs nutriments disponibles pour notre métabolisme.  L’application du feu à la nourriture adoucit les fibres, libère des arômes et diminue drastiquement le temps nécessaire pour mâcher et digérer les aliments. Cette nutrition supplémentaire et l’expérience alimentaire améliorée ont permis à nos ancêtres préhistoriques de passer moins de temps à chercher de la nourriture, et moins de temps à la mâcher pour une récompense calorique insuffisante. Le temps libre qui s’est ouvert à nos ancêtres est probablement un des facteurs les plus importants, qui nous permit d’étendre nos facultés mentales drastiquement.

Et qu’en est-il de la viande?

Qu’est-ce qui nous a fait évoluer ? La réponse la plus courante qu’on entend c’est : la viande.  Même les auteurs qui soutiennent l’idée que la viande a joué un rôle important dans notre évolution soulignent que c’est le fait de cuire les aliments (plantes et viande) qui nous a donné accès à d’énormes quantités de calories.  Sinon, on devrait se poser la question, pourquoi tous les carnivores, qui mangent de la viande crue depuis des millions d’années n’ont pas développés des capacités mentales extraordinaires.

Une nouvelle étude de Dr. Karen Hardy et son équipe remet en question la place de la viande dans l’évolution en s’interrogeant sur les glucides. En effet notre cerveau utilise jusque 60% de la glucose présente dans notre sang et 25% de l’énergie totale.

 “Même si la synthèse du glucose à partir d’autres sources est possible, ce n’est pas la façon la plus efficace, et ces exigences élevées [du cerveau] de glucose sont peu susceptibles d’avoir été atteint sur un régime faible en glucides.
Par contre, la découverte du feu nous a donné accès à toute sorte de nouveau aliments très riches en glucides (fécules), qu’on ne pouvait pas consommer avant.

Et l’alimentation crue à 100% ?

La tendance de manger RAW (cru) est devenue assez populaire dernièrement.  Si c’est vraiment le fait de cuire des aliments qui nous a fait évolué, alors comment c’est possible que certaines personnes choisissent de manger que des aliments crus et survivent? Les promoteurs de ce régime alimentaire ne préparent pas leurs repas, comme le gorille, ils ne mangent que des fruits et légumes crus.

Nous vivons dans une époque ou nous avons accès à une énorme variété de fruits, légumes et noix, ce qui fait que ce n’est pas impossible de survivre en mangeant que des aliments crus. Mais ce régime alimentaire occupera une partie importante de votre temps et de votre énergie. Pour couvrir tous les besoins nutritionnels en mangeant uniquement du cru, un planning bien élaboré est absolument nécessaire. De plus vous devrez passer beaucoup plus de temps à mâcher et à digérer.  Beaucoup de personnes qui commencent ce régime n’ont pas fait les recherches nécessaires et peuvent souffrir de carences. Certains nutriments comme la vitamine C sont endommagés par la cuisson, mais beaucoup d’autres sont libérés. L’élimination des produits préfabriqués est bénéfique pour la santé, mais il n’y a pas besoin d’aller si loin pour y arriver.

En cuisinant plus vous-mêmes, vous serez capables d’éliminer les produits préfabriques et vous aurez un contrôle sur ce que vous consommer réellement. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *