Bientôt des miroirs géants nous permettront de voir l’univers avec de nouveaux yeux

L’humanité a toujours été fascinée par l’observation du ciel étoilé. Nous avons fixé nos regards vers les étoiles depuis la nuit des temps. Les anciennes civilisations ont développé leurs propres techniques d’observation et leurs uniques interprétations des mystères que le ciel nocturne cache. Aujourd’hui nous avons la chance de vivre dans une époque où notre technologie d’observation et notre compréhension des lois de l’univers dépassent les rêves les plus fantastiques de nos ancêtres.  Même si de manière générale notre société a perdu sa curiosité et sa fascination avec le monde naturel, des scientifiques du monde entier continuent à pousser les frontières du possible. Le ‘Télescope Géant Magellan’ (TGM) est une merveille technologique qui nous permettra d’observer des galaxies lointaines d’une manière sans précédent.

Quand le TGM sera construit et mis en place il sera le plus grand télescope du monde. Sa construction n’a pas pris des années, elle a pris des décennies… L’Université de l’Arizona a commencé la construction du premier des sept miroirs en 2005, le projet devrait être accompli en 2025. Son fabrication est particulièrement difficile et nécessite le rassemblement d’un grand nombre de personnes et de ressources ainsi que la mobilisation de notre savoir-faire dans une série de domaines différents.

La construction d’un miroir pour un télescope géant n’est pas une simple affaire. Le TGM sera composé de sept miroirs gigantesques de 8.4 mètres en diamètre. Ces miroirs seront assemblés d’une manière qui fonctionnera comme un seul miroir titanesque de 24.5 mètres. La résolution des images sera 10 fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble, qui nous a donné les premières belles images de galaxies lointaines. Cette puissance exceptionnelle permettra aux astronomes de regarder loin dans le passé de l’univers. Ils espèrent recevoir des images de la formation des galaxies.

Beaucoup de personnes sont choqués par le prix de facture – chaque miroir coûte 20 millions de dollars et nécessite plus de deux ans pour être forgé. Quand on comprend plus sur la difficulté de la tâche, le prix semble beaucoup plus raisonnable. Le processus commence avec 17000 kilogrammes de verre spécial qui doivent être inspectés pour des défauts. Ensuite il faut construire une structure céramique de 15 tonnes qui sert de moule pour le verre. Une équipe place les morceaux de verre soigneusement dans le moule géant, un à la fois. Le verre est lentement fondu et continuellement tourné pour lui donner une forme parabolique. Le processus de refroidissement est très délicat, le miroir est refroidi très doucement au cours de trois mois, et ce n’est que le début.

Une fois que le verre est refroidi, la machinerie massive est soulevée et mise en position verticale. Ensuite ils vont ‘le sortir du moule’, avant de le remettre en rotation pour affiner son arrière avec une précision extrême. Quand le derrière du miroir est prêt, ils doivent le repositionner pour commencer à polir la face. Ici le mot précision prend de nouvelles dimensions, notamment, 20 nanomètres de précision. Ce processus d’affinement prend environ 18 mois, pendant lesquels des machines et des logiciels extrêmement sophistiqués travaillent non-stop. Tout miroir gigantesque demande beaucoup de calculs et de précision, mais dans le cadre du GMT, la situation est encore plus compliquée car les six miroirs extérieurs ont une forme parabolique désaxée.

Les miroirs doivent être transportés au sommet des Andes chiliennes. Même la phase de transport sera un défi considérable, les équipes qu’y travaillent ne savent pas encore comment ils vont procéder pour transporter cet équipement qui est à la fois gigantesque et très délicat.  En 2023, une première installation à quatre miroirs nous donnera la chance d’observer le ciel nocturne avec de ‘nouveaux yeux’.

Souvent quand on parle d’investissements dans le domaine de l’astronomie, nous entendons des critiques: ‘ça coûte trop cher’, ‘ça ne sert à rien’. Personnellement je préférai que les milliards que nos pays investissent dans le développement et la construction d’armes seraient plutôt investis dans le développement de technologies qui font avancer l’espèce humaine. Quand nous élargissons notre compréhension des lois de l’univers et nous appliquons ce savoir avec sagesse toute l’humanité en profite.

Source: ieee.org

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *