Connaissez-vous le système solaire? (test)

L’astronomie nous confronte aux problèmes les plus importants et les plus difficiles concernant notre propre nature et le tissu de la réalité. Nous avons essayé de comprendre le fonctionnement de l’univers depuis la nuit des temps. Aujourd’hui la science nous a donné des réponses à une très grande variété de questions liées à la formation et à l’évolution de l’univers, de notre galaxie, de notre système solaire… A un moment nous avons cru que la Terre était le centre le l’Univers et que tous les objets célestes tournaient autours de nous. A travers les siècles les astronomes ont révélé une réalité très différente et beaucoup plus complexe.  Notre étoile et notre planète se trouve parmi d’innombrables autre étoiles et planètes qui composent un univers très ancien. Malgré le développement de nouvelles technologies de communication et malgré le progrès incontestable de nos systèmes éducatifs, beaucoup de personnes ne sont pas au courant des découvertes fascinantes de l’astronomie. Je vous invite de tester vos connaissances avec ce petit test sur le Système Solaire. Si vous trouvez que ce test est trop facile pour vous, je suis en train de préparer un test général sur l’astronomie qui comporte des questions plus difficiles.

Test sur le système solaire. Niveau facile

Appuyez sur 'Suivant' pour commencer le quiz.

 

Qu'est-ce qu'on trouve au milieu du système solaire :
Le Soleil orbite autour du centre galactique.
Combien de planètes orbitent autour du Soleil?
La Terre est une planète gazeuse.
Un éclipse solaire se produit lorsque :
Lorsque le Soleil se trouve entre la Terre et la Lune on appelle ça :
Quelles sont les géantes gazeuses:
Quelles planètes rentrent dans la catégorie 'planètes géantes de glaces':
Le Soleil dégage de la chaleur en 'carburant':
L'âge du système solaire est environ :

5 thoughts on “Connaissez-vous le système solaire? (test)

  • Bonjour,

    Désolé de vous l’apprendre mais le Soleil orbite bien autour du centre galactique. Merci de corriger afin que vous n’appreniez pas de choses fausses aux gens. Si vous considérer que non parce que vous aller dans les détails de l’orbite, alors précisez votre question et ajouter un argumentaire à vos réponses.

    Cordialement,

    • Merci beaucoup d’avoir signalé l’erreur… J’avais coché la mauvaise case dans le programme… Normalement maintenant le test doit fonctionner correctement si vous rafraîchissez la page. Merci encore !

  • Bonjour,

    Votre question: “Lorsque le Soleil se trouve entre la Terre et la Lune on appelle ça ” est un peu bizarre…
    Le soleil ne se trouve jamais entre la Terre et la Lune et c’est tant mieux car, d’une part il n’y a pas assez de place pour lui et d’autre part, nous aurions la certitude d’un sérieux réchauffement climatique… 🙂

  • LA DIMENSION DE L’UNIVERS GENERALISE EST 6 – DEMONSTRATION
    Pour rappel, l’Univers Généralisé est la Réunion de tous les Univers Multiples et de leurs Univers Parallèles et du temps. L’Univers Généralisé est un Espace Mathématique de dimension 6, en effet ceux-ci sont :
     Les axes X, Y et Z du repère Héliocentrique ou repère de Copernic centré sur le Centre d’Inertie du Soleil et ses 3 axes orthogonaux X, Y et Z qui sont orientés vers 3 étoiles fixes de notre Univers Multiple, ils constituent à eux seuls 3 DIMENSIONS,
     Le temps t constitue 1 Dimension,
     L’indice de l’Univers Multiple qui constitue 1 DIMENSION, l’indice N varie de 1 à l’infini,
     L’indice de l’Univers Parallèle indice M constitue la 6ème DIMENSION, M varie de 1 à P avec P fini ou infini.
    L’Univers Généralisé comporte un point d’origine 0 qui est le Centre de Gravité de notre Soleil et 6 axes dans un espace vectoriel d’ordre 6, il constitue un Vecteur Uni Colonne qui possède 6 composantes dans l’ordre suivant :
    – Première Composante, l’abscisse X,
    – Deuxième Composante, l’ordonnée Y,
    – Troisième Composante, la cote Z,
    – Quatrième Composante, le temps t,
    – Cinquième Composante l’indice N de l’Univers Multiple considéré,
    – Sixième Composante l’indice M de l’Univers Parallèle de l’Univers Multiple N.
    Pour plus d’information se reporter à l’Article Scientifique intitulé THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI qui explicite ce que sont les Univers Multiples et à l’Article Scientifique intitulé UNIVERS PARALLELES – DEFINITION qui explicite en profondeur ce que sont les Univers Parallèles. 2 possibilités d’accès sont à votre disposition, à savoir :
    – Consulter Mon Journal Scientifique DAVID MOCCHETTI qui est gratuit, aller à l’Article ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL,
    – Taper (Alain Mocchetti Ingénieur) dans le moteur de recherche de Google https ://www.google.fr/ et effectuer un second tri.
    Si vous ne trouvez pas, prière de me contacter sur le Messenger du Compte Facebook DAVID MOCCHETTI ou envoyer un email à alainmocchetti@gmail.com.
    Soit le Vecteur (3, 85.102.3500, 1, 10) il correspond à la position d’un Corps Céleste avec (X,Y,Z) = (53,85,102) en mètre, t = 3500 secondes, Univers Multiple numéro 1, Univers Parallèle numéro 10 de l’Univers Multiple numéro 1.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

  • LES UNIVERS MULTIPLES SONT EN EXPANSION ACCELEREE.
    L’accélération de l’expansion de l’Univers est le nom donné au phénomène qui voit la vitesse de fuite des galaxies par rapport à la Voie lactée augmenter au cours du temps. Ce phénomène a été mis en évidence en 1998 par deux équipes internationales, le Supernova Cosmology Project, mené par Saul Perlmutter, et le High-Z supernovae search team, mené par Adam Riess, ce qui leur vaudra l’obtention du prix Nobel de physique en 2011.
    DECOUVERTE
    La découverte de l’accélération de l’expansion de l’Univers a été faite en mesurant la distance de luminosité d’astres dont la magnitude absolue est supposée connue : les supernovas sont de ce type Ia. La relation entre distance de luminosité et décalage vers le rouge de ces objets permet de reconstituer l’histoire de l’expansion de l’Univers sur plusieurs milliards d’années, et de voir de la sorte si l’expansion de l’Univers accélère ou décélère avec le temps. L’accélération ou décélération de l’expansion correspond à l’évolution de la vitesse d’augmentation de la distance relative entre deux galaxies lointaines.
    EXPLICATION
    Dans un premier temps, je vais rappeler le Principe Fondamental de la Dynamique, qui dit qu’un Système Matériel (solide, liquide, gaz) est en accélération si il est soumis à des efforts constants (accélération constante) ou des efforts variables en intensité (accélération variable), la résultante des efforts agissant sur une Galaxie sera appelé POUSSEE GALACTIQUE. Les équations et les principes de la MECANIQUE GENERALE nous permettent d’écrire :
    ((GAMMA(SIGMA/Rg)M = (EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA))M (1)
    ((GAMMA(SIGMA/Rg)M = Torseur Dynamique du Système Matériel SIGMA dans son mouvement par rapport à Rg Repère Galiléen (nous choisirons le Repère Héliocentrique de Copernic qui est un Repère considéré Galiléen), Torseur défini en un point M de notre Univers Multiple.
    Soit PG la Poussée Galactique qui est la RESULTANTE DYNAMIQUE (Résultante des Poussées Galactiques) , soit GA une Galaxie dans le voisinage de la Voie Lactée, nous pouvons écrire PG = MA X GAMMA(GA) (2) avec MA = Masse Totale de la Galaxiie.
    (EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA)M
    Torseur des Efforts Extérieurs agissant sur SIGMA exprimé au point M défini précédemment. Reste à savoir qu’est-ce qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE qui éloigne toutes les Galaxies de la Voie Lactée. Les Scientifiques ont prouvé l’existence de l’ENERGIE NOIRE qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE par le biais de la MATIERE NOIRE. Au jour d’aujourd’hui, nous connaissons pas la composition de la MATIERE NOIRE qui semble t il n’a pas une structure moléculaire ni atomique. Des expériences scientifiques ont été menées récemment dans la SSI pour étudier la MATIERE et l’ENERGIE NOIRES. Dans ce qui suit, je me permets de publier un extrait de WIKIPEDIA qui est une EUL (Encyclopédie Universelle en Ligne) :
    CONSEQUENCES :
    L’interprétation la plus simple de la découverte de l’accélération de l’expansion de l’Univers est qu’il existe dans l’Univers une forme d’énergie, traditionnellement appelée énergie noire (ou énergie sombre, traduction dans un cas comme dans l’autre du terme anglais dark energy) aux propriétés atypiques, puisque sa pression doit être négative. La nature exacte de cette énergie noire n’est pas connue à ce jour, mais plusieurs candidats possibles existent. Le plus simple d’entre eux est la constante cosmologique, mais il en existe d’autres comme la quintessence. Cependant, aucune détection directe de cette énergie ne semble envisageable à l’heure actuelle, seule son influence à très grande échelle étant mesurable.
    EXPANSION DE L’UNIVERS implique ENERGIE NOIRE + MATIERE NOIRE (3)
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac +5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *